Des entreprises qui ont su respecter l’égalité !

Si les entreprises peuvent avoir un comportement empli de valeurs et ouvrir une nouvelle décennie porteuse de sens, c’est avant tout en respectant l’égalité homme-femme. Elle reste encore loin d’être atteinte et les entreprises sont le premier lieu où l’égalité peut être rétablie.

D’près le Global Gender Gap Report 2020 du Forum économique mondial, la France n’est qu’à la 15e place des pays en termes d’égalité femmes-hommes sur les 153 évalués. Si les indicateurs en termes d’instruction et de santé sont encourageants, la marge de progression reste dans la vie politique du pays et la participation à l’économie.

Des postes à responsabilité à fournir

Le taux d’activité des femmes de 15 – 64 ans rejoint petit-à-petit celui des hommes et se positionnait à 67.6 % en 2015 avec une progression de 3,2 alors que celui des hommes stagnaient à 75,5 %, une bonne nouvelle en l’occurrence. Cependant cette progression cache le fait que les postes de direction leur sont rarement attribués puisqu’elles ne sont que 14 % à ces postes. Il suffit de constater que le 24 février 2020, Isabelle Kocher prenait la direction générale d’Engie et était la seule dirigeante femme présente à la direction d’une entreprise du CAC 40

Des qualités de leadership différentes.

Selon l’enquête 2020 réalisée par Great Place To Work® auprès d’un échantillon représentatif de 2 567 salariés, les qualités des femmes semblent différentes à la direction des entreprises et appréciés puisque 66 % des personnes interrogées estiment que le leadership féminin se différencie par des qualités telles que l’écoute (65 %), l’empathie (51 %) et la communication (49 %). Des postes qui pourraient largement donc être donnés à des femmes comme le montre les 17 Best Workplaces For Women.

Les obligations légales : l’Index de l’égalité professionnel

50 ans après l’inscription dans la loi du principe « à travail de valeur égale, salaire égal », les salaires des femmes demeurent inférieurs de 9 % à celui des hommes. Désormais, chaque année avant le 1er mars, les entreprises de plus de 50 salariés doivent « calculer et publier sur leur site internet leur Index de l’égalité femmes-hommes », une obligation qui peut, bien entendu, être mise en place dans les entreprises de taille inférieure. Cette obligation donne lieu à une note finale sur un total de 100 points et se base sur 4 ou 5 indicateurs, selon la taille de l’entreprise. L’obligation reste d’atteindre un score de 75 points sur 100. A défaut, celle-ci doit prendre les mesures correctives dans un délai de 3 ans. 

Best Workplaces For Women 2020

Pour la première fois en France, 17 Best Workplaces For Women, en partenariat avec le Think Tank Marie Claire Agir pour l’Egalité.

  1. Qualité de vie au travail : faire partie du Palmarès Best Workplaces France 2020.
  2. Représentativité : compter au moins 33 % de femmes dans l’organisation, mais aussi aux postes de management.
  3. Expérience collaboratrice positive : avoir une perception positive des femmes à l’enquête Trust Index.
  4. Pratiques : avoir établi des pratiques solides et proactives en matière d’égalité professionnelle.

D’après le Global Gender Gap Report 2020 du Forum économique mondial, la France est désormais le 15e pays en termes d’égalité femmes-hommes (parmi les 153 pays évalués). Si deux des quatre indicateurs, le niveau d’instruction et la santé, sont encourageants, d’importants progrès restent à faire en ce qui concerne la vie politique du pays et la participation à l’économie.

Quitter la version mobile