3 traits de caractère pour devenir un entrepreneur à succès

Entreprendre et réussir demande une certaine force de caractère. Il ne suffit pas d’avoir une bonne idée pour que votre entreprise connaisse le succès comme par magie même si certains aiment le faire croire. Voici trois qualités morales ressortant des parcours d’entrepreneurs à succès.

Avoir de la conviction.

Il y a autant de personnalités que d’entrepreneurs. Néanmoins, la plupart de celles et ceux qui ont connu le succès possèdent au moins un point commun : la conviction dans son projet. Et pour cause, lorsqu’on se lance dans l’entrepreneuriat, il est absolument indispensable de croire à 100 % à son projet ! Nombreux seront ceux à vous dire pourquoi cela ne marchera pas et il vous faudra parfois savoir persévérer malgré les réticences. Cet état d’esprit est notamment nécessaire lorsqu’il s’agit de convaincre des investisseurs et qui vous permet de résister à des vents contraires même pendant que le doute pourrait s’installer. 

L’exemple de Stéphanie Pélaprat, fondatrice et PDG de Restopolitan en est une excellente illustration. A seulement 23 ans, elle se retrouve face à des financiers pour une première levée de fonds. Alors jeune et sans expérience entrepreneuriale, elle aurait pu abandonner son projet par défaut de crédibilité auprès de ses trésoriers. Mais en fait : elle a fait tout le contraire ! Elle s’est présentée avec un business model cohérent, un pitch percutant et a prouvé qu’elle « en voulait ». En y réfléchissant bien, cet état d’esprit est tout à fait logique : pourquoi quelqu’un croirait-il en votre projet si vous n’y croyez pas vous-même ?

Attention tout de même car il ne s’agit pas d’une conviction aveugle mais plutôt en lien avec la réalité du projet. Il pourra vous arriver de transformer le business model en fonction des éléments de terrain qui apparaissent au fur et à mesure de votre aventure. 

Être résilient face aux échecs.

Tout échec est bon à prendre, dans la mesure où il est bien analysé et surmonté : ils sont avant tout des expériences qui peuvent vous dire ce qui ne marchent pas et pourront vous servir par la suite. Ce qui compte c’est de ne pas reproduire sans cesse les mêmes erreurs sans en tirer les apprentissages. Voilà une devise qui a fait le succès de nombre d’entrepreneurs célèbres : Richard Branson (patron de Virgin), Walt Disney (fondateur de la multinationale des dessins animés), Soichiro Honda (fondateur du géant japonais de l’automobile), etc. 

Cette capacité de résilience a été particulièrement remarquable chez l’inventeur de l’ampoule électrique, Thomas Edison. Lorsqu’il était jeune, ses professeurs lui disaient qu’il était trop stupide pour apprendre quoi que ce soit. Ses débuts dans le monde du travail furent pour le moins chaotiques puisque l’inventeur en devenir a été renvoyé de ses deux premiers emplois en raison de son manque de productivité. Qu’à cela ne tienne, il s’est nourri de ses échecs et a commencé à travailler sur son concept d’ampoule. Il lui faudra 1 000 prototypes pour arriver à en fabriquer une qui marche. A ceux qui lui ont demandé comment il avait réussi à appréhender tous ses échecs, il répondra : « Je n’ai pas échoué mille fois. J’ai simplement découvert mille façons de ne pas faire une ampoule électrique. » A méditer.

Prendre du plaisir et être passionné.

« Choisissez un travail que vous aimez et vous n’aurez pas à travailler un seul jour de votre vie ». Cette célèbre maxime du penseur chinois Confucius est souvent évoquée par les entrepreneurs à succès. Ceci, avec peut-être une nuance : n’importe quel travail n’est pas synonyme de plaisir chaque jour, en ce qu’il demande des efforts et comporte parfois des frustrations passagères. 

Néanmoins, on peut retenir de cette philosophie une chose : la passion d’un entrepreneur contribue au succès de son entreprise. Et ce n’est pas Richard Branson, patron iconoclaste du groupe Virgin qui nous dira le contraire. Sur son compte LinkedIn, il explique sur un de ses posts : « Si vous prenez du plaisir, cela accroîtra les chances de créer une atmosphère positive d’innovation et votre affaire sera florissante ».

Par ailleurs, vous n’irez pas à reculons chaque jour au travail mais bien parce que vous ressentez une forme d’épanouissement à réaliser celui-ci. Il en va de même pour vos équipes où vous devrez parfois trouver le moteur de chacun pour faire en sorte que la flamme ne s’éteigne pas. De préférence, entreprenez dans un domaine qui vous passionne et, à défaut, trouvez les métiers qui vous passionnent et que vous souhaitez développer.

fr.statista.com
Quitter la version mobile