Le sponsoring pour les PME, une excellente idée

Le sponsoring en 2021 s’est trouvé dans le domaine sportif et culturel mis en difficultés en raison du confinement et de la fermeture de leurs évènements au public. Pourtant, nombre d’entreprises ont besoin de s’allier à des marques pour développer leur visibilité.

Largement développé par les entreprises d’envergure nationale ou internationale pour accroître leur notoriété auprès du public, ce vecteur de communication ne leur est pas uniquement réservé, et les PME peuvent également se l’approprier. Tour d’horizon du sponsoring.

Donner de la visibilité à son entreprise

Également connu sous les termes de partenariat et de parrainage, le sponsoring, à ne pas confondre avec le mécénat, consiste pour une entreprise, en contrepartie de la visibilité de son logo, à soutenir un évènement, un organisme ou une personne en vue d’obtenir des retombées commerciales et quantifiables. Coca Cola par exemple est très adepte du sponsoring, qu’il s’agisse d’afficher sa marque lors des matchs de la Coupe du monde de football ou du Tour de France de cyclisme, ou de s’associer à des artistes comme Cœur de Pirate ou Mika qui ont signé la fameuse bouteille.

Aussi, il existe différentes techniques de sponsoring comme :

Partager des valeurs entre le sponsor et son client

Se lancer dans du sponsoring répond à une véritable stratégie de communication qui permet à l’entreprise d’accroître sa notoriété en étant visible, mais également de développer son capital sympathie en profitant de l’image positive des évènements ou des personnes auxquels elle s’associe.
Le choix de l’action à mener repose sur un principe fondamental qui est le partage de valeurs communes entre les deux acteurs. A titre d’exemple, Red Bull, dont le slogan « Red Bull donne des ailes » défend clairement l’idée d’énergie et de dépassement de soi, sponsorise de nombreux évènements en cohérence avec sa marque, liés aux sports extrêmes aériens et donnant souvent lieu à des records. A l’inverse, il peut arriver que l’entreprise se désolidarise de son filleul, comme cela est arrivé dans le cyclisme (Lance Armstrong) ou le football( Anelka) plus récemment suite aux scandales largement relayés dans tous les médias et qui ont nui à l’image des partenaires.
Aussi, s’il permet de communiquer auprès des consommateurs, le sponsoring est également un moyen en interne pour développer le sentiment d’appartenance et la motivation des collaborateurs.
Enfin, bien qu’il nécessite un budget conséquent, le sponsoring offre un avantage fiscal puisqu’il peut, dans certains cas, être déduit des impôts sur le revenu ou sur les sociétés, selon le régime auquel l’entreprise est assujettie.

Le sponsoring pour ma PME, c’est possible

Si les grandes entreprises sont donc des adeptes du sponsoring, une PME peut très bien se l’approprier comme vecteur de sa communication. Dans ce cas, elle s’attachera particulièrement à prendre en compte les trois critères que sont la proximité, le message qu’elle souhaite faire passer, et la cible prioritaire. Ainsi, la PME peut s’associer elle aussi à des évènements sportifs ou culturels par exemple, mais à son échelle locale, départementale ou régionale.
Toujours sur le principe de la proximité, il est important que l’entreprise engagée dans cette démarche se rapproche de sa mairie, des associations de commerçants ou sportives pour se renseigner sur les partenariats possibles.
Enfin, si elle n’a pas le budget suffisant pour sponsoriser seule, elle peut décider de le faire à plusieurs. A ce titre, peut être cité en exemple le regroupement de PME vendéennes qui ont parrainé des navigateurs de la course du Vendée Globe. De plus dans ce contexte de crise, la solidarité est une valeur ajoutée.

Quitter la version mobile