Quel est l’intérêt pour les entreprises de participer à ce palmarès ?

Jullien Brezun Directeur Général de Great Place to Work France

Notre métier, c’est la mesure de l’expérience collaborateur. Nous pensons que la qualité de l’expérience collaborateur, la QVT, est source de la performance de l’organisation, tant sur le plan économique que social.

Depuis 20 ans, les organisations qui nous accordent leur confiance et ont recours aux services de Great Place To Work® le font pour 3 raisons :
1/ Mieux se connaître grâce à nos enquêtes qui permettent de générer de la data et d’identifier les points de force et points d’amélioration de l’entreprise en termes d’expérience collaborateur en interrogeant 100 % des collaborateurs et collaboratrices et en apportant une analyse fine de leurs réponses.
2/ Se comparer aux organisations les plus vertueuses en matière d’expérience collaborateur, en s’appuyant sur des benchmarks variés (régionaux, secteurs d’activité, taille d’entreprises…)
3/ Valoriser la qualité des pratiques mises en place au sein de l’entreprise et le chemin parcouru, au service d’une marque employeur à la fois claire et transparente – pour attirer des nouveaux collaborateurs et conserver les talents dans l’entreprise.

Ce qui fait le cœur de la démarche Great Place To Work, c’est de d’impulser cette boucle d’amélioration continue : J’écoute/Je mesure/Je progresse.

Sur quels critères, on peut juger du bien-être des collaborateurs ?

Le maître mot de notre méthodologie est la confiance. Il s’agit, du facteur clé qui permet d’évaluer le bien-être des collaborateurs, un critère d’ailleurs scientifiquement prouvé et plus de 60 articles scientifiques ont étayé et analysé notre démarche durant ces vingt dernières années.

La confiance ne se décrète pas, elle se construit. Pour mesurer cette dynamique et le niveau de confiance perçu par les collaborateurs et les collaboratrices, notre démarche repose sur 5 piliers :
l La dimension Crédibilité mesure à quel point les salariés considèrent l’encadrement comme crédible, c’est-à-dire digne de foi et de confiance.

Le classement des Best Workplaces est réalisé par un algorithme qui prend en compte les perceptions et permet ainsi de mettre en avant les entreprises où la perception est à la fois la plus positive et la plus homogène.

Pourquoi est-ce que le bien-être prend de plus en plus d’importance ?

Le bien-être des collaborateurs est un facteur de performance des organisations. Il s’agit de concilier performance sociale et économique. Chaque collaborateur, dans un environnement de confiance, révèle son potentiel et devient donc plus innovant contribuant aux résultats économiques de l’organisation.

Le monde du travail connaît de profondes transformations et les collaborateurs sont en attente d’améliorations :

  1. Une entreprise sur 2 ne s’est pas vraiment emparée du sujet QVT [Qualité de Vie au Travail], à un moment où on retrouve un environnement de l’emploi en pénurie de main d’œuvre sur certains secteurs. C’est pourtant une attente forte exprimée par les collaborateurs (Top 3 des attentes des collaborateurs selon notre enquête annuelle Great Insights 2022, menée auprès des collaborateurs français).
  2. Dans certains secteurs comme l’hôtellerie/restauration ou encore le conseil, on observe une inversion du rapport de force entre collaborateur et employeur – avec une nécessité toujours plus forte pour les entreprises de construire une marque employeur unique et en accord avec l’expérience vécue des collaborateurs ;
  3. La recherche de sens s’impose comme un impératif pour de nombreux salariés : 8 français sur 10 pensent ainsi que les entreprises ont un rôle à jouer pour rendre la société meilleure ;
  4. Les évolutions du monde du travail ont entraîné de profondes mutations dans les entreprises, avec l’émergence de nouveaux enjeux stratégiques : transformation digitale, RSE…
  5. Pour les fonctions qui le permettent, le travail hybride semble s’imposer comme un modèle qui va s’installer dans la durée – attention, tout de même, au risque une perte de proximité managériale, notamment via le feedback, qui décroît de 7 points en 2022, révélant un sentiment de déconnexion croissant chez certains collaborateurs. 
Great Place To Work®
Great Place To Work®
Quitter la version mobile