Manager : être transparent, mais jusqu’ou

Entre les licenciements, les rachats, les changements et les fermetures de site, il n’est pas toujours évident de garder le calme au sein de l’entreprise. Alors que certains s’affolent à chaque mauvaise nouvelle, d’autres tentent de calmer le jeu. Comment faire pour faire passer le message, sans désinformer ? Managers, il est important d’être transparent, mais jusqu’où ?

Restez flou, si vous n’en savez pas assez

Ça y est ! Il est l’heure d’annoncer à vos employés que la boite déménagera très bientôt. « Nous allons à 150 km d’ici ». Ce renseignement est jugé trop imprécis la plupart du temps même si votre volonté est de passer le message que vous n’allez pas à l’autre bout de la planète. Il n’est pas toujours évident d’annoncer ce genre de nouvelles, car la plupart du temps, cela donne suite à des dizaines de questions à la fois.

Si vous n’en savez pas assez vous-même, le mieux est de rester flou dans le cas où vous devez absolument répondre. Il ne s’agit pas de donner une information pour donner une information car vous deviendrez vite celui qui véhicule de la désinformation. N’hésitez pas à dire dans ce cas que vous n’avez pas encore l’information mais que vous la donnerez rapidement. En étant bienveillant et en engageant des moments de discussions informelles sur le sujet, vous parviendrez à gagner en crédibilité. Évitez surtout de soulever le doute et de faire de l’humour caustique comme : « C’est ça ! Et moi j’ai déjà donné ma démission ».

Dire la vérité si rien n’est réellement décidé

Toujours dire la vérité ! En effet, si rien n’a été décidé, préférez le dire à vos employés. Par exemple, si un projet est à l’étude en ce moment, expliquez que ce ne sera que dans deux ou trois mois que la société sera fixée. Il s’agit alors de donner un timing « relativement » précis dans lequel ils auront leur réponse en leur précisant que personne ne le saura avant et qu’ils seront, bien entendu, les premiers informés.

N’hésitez pas à relever de vieilles situations si certains insistent. « Ceci dit, l’année dernière, nous avions lancé un projet plus ou moins similaire et il n’a pas marché ». Quand rien n’a été décidé, il est important de garder les employés en haleine sans pour autant leur dévoiler les éléments du dossier. En tant que manager, vous pouvez leur dire : « il n’y a pas eu de décision prise pour le moment, mais je vous tiendrai au courant au fur et à mesure ». Ne garantissez jamais quelque chose sans en être certain vous-même car votre crédibilité serait fortement affectée.

Le cas de la mauvaise nouvelle

La mission est difficile notamment quand il s’agit pour le manager qui doit annoncer une mauvaise nouvelle. Dans le cas d’un licenciement, pensez à jouer la carte de la franchise car rien ne sert de faire durer le suspense si ce n’est parce que vous avez prévu de voir chaque personne individuellement, ce qui n’empêchera les bruits de couloir. Tentez de rassurer ceux qui ne sont pas concernés en même temps. Tâche très ardue, mais néanmoins possible !

Dans d’autres cas, vous pouvez essayer d’apaiser les tensions, en disant : « oui, c’est une mauvaise nouvelle, mais cela nous poussera à nous remettre en cause et à être plus performants, avec de nouvelles idées ». L’essentiel est d’atténuer les tensions à tous les niveaux et de valoriser la partie positive du message. S’il n’y en a pas, prenez quelques minutes et réfléchissez-y. Il y a toujours une solution et toujours moyen d’être transparent tout en ayant du tact.

Vous l’aurez compris, la transparence peut s’avérer une alliée du moment qu’elle est accompagnée d’un minimum de tact. Comme il n’est pas toujours facile de faire passer un message entre les rumeurs et les nouvelles qui vont vite, le manager doit être ferme à chaque fois. Le mieux est de rester honnête et franc, sans pour autant éveiller mettre des doutes et des soupçons.

Quitter la version mobile