Les faux courriels de l’administration !

Depuis quelques temps les faux courriels abondent. L’entrepreneur, habitué à faire confiance aux noms des grandes entreprises et de l’administration se laissent prendre aux pièges. Tout est fait pour que sa vigilance habituelle soit mise en veilleuse.

Vous êtes en train de créer votre entreprise et vous avez la possibilité de réaliser nombre de démarches et formalités en ligne qui vous font gagner un temps précieux. Parfois vous n’avez pas d’autres choix que de les réaliser en ligne. Vous vous sentez en sécurité et vous remplissez les formulaires avec rigueur. Comme par hasard le jour même ou parfois quelques jours après, vous recevez un e-mail de l’administration en question. Vous vous enthousiasmez sur la rapidité de réponse et vous ouvrez et cliquez sur le lien sans hésitation. C’est la caméra cachée… Vous êtes pris au piège…

Une méthode frauduleuse bien rôdée

Les escrocs utilisent les sites officiels pour se procurer bon nombre d’informations. Alors que l’administration incite à n’avoir que des échanges en ligne pour une réponse rapide et pour protéger la planète, ils connaissent les usages de l’administration et sa politique et s’en servent. Ainsi, par exemple, la direction générale des finances publiques a prévenu par email qu’elle allait rembourser les crédits d’impôt et les hackers y ont vu une aubaine exceptionnelle. Ils ont improvisé un e-mail donnant des explications sur comment se faire rembourser. De la même manière, dans le cas des formalités pour créer son entreprise, ils ont proposé aux créateurs de payer un document administratif. Il y a à peine quelques jours, le remboursement du pass navigo, a fait la part belle à nombre d’escrocs pour obtenir les coordonnées bancaires. 

Avant de cliquer sur le lien : toujours vérifier le nom

Les courriels émanant d’escrocs qui proposent un remboursement des impôts à l’internaute entre autres et ceux qui invitent le destinataire à cliquer sur un lien pour accéder à son dossier personnel ne cessent de se multiplier.  L’identité de l’administration est régulièrement utilisée pour des tentatives d’escroquerie réalisées par le biais de courriels. Il faut donc bien vérifier la provenance de l’email en vous attardant à bien lire celui-ci et à vérifier qu’il s’agisse effectivement d’un courriel de l’administration. Si vous voyez une adresse @wanadoo.fr, il y a peu de chances que vous ayez affaire à l’administration ou encore si vous constatez que l’adresse email possède un chiffre alphanumérique qui ne devrait pas y figurer ou encore une faute d’orthographe. 

Soyez vigilant : avant de cliquer observer bien le nom qui se présente

Il faut savoir que l’administration fiscale et les administrations ne demandent jamais à l’usager de lui communiquer ses coordonnées bancaires, des informations personnelles par courriel, que ce soit pour le paiement d’un impôt, le remboursement d’un crédit d’impôt, compléter ses coordonnées personnelles ou encore pour payer un document. Si de telles demandes vous sont faites, il ne faut donc pas y répondre.

Le plus courant est de demander au destinataire de cliquer sur un lien pour accéder à son dossier personnel et renseigner des informations personnelles. Sachez que ces messages imitent très souvent le style et le visuel des messages officiels, en faisant notamment figurer l’entête ou à la signature mais si vous êtes attentif vous constaterez que souvent ces emails ont des fautes d’orthographe, ce qui est rarement le cas dans les courriers de l’administration.

Les conseils de l’administration 

L’administration et en particulier la Direction générale des Finances publiques (DGFiP) vous conseille de :

  1. Ne pas répondre pas au message
  2. Ne pas cliquer sur les liens à l’intérieur du message (ils peuvent vous rediriger vers un faux site)
  3. Supprimer le message de votre boîte aux lettres.

En cas de doute sur l’identité de l’expéditeur d’un courrier électronique (ou même postal) portant en-tête ou signature d’une administration, contactez par téléphone le numéro vert gratuit « Info Escroqueries » au 0805 805 817, ou bien votre Centre des Finances publiques, lorsque le message porte une entête de l’administration fiscale, dont le numéro de téléphone figure sur vos documents officiels (avis ou déclarations d’impôts…).

Le Greffe du Tribunal de Commerce, une aide précieuse 

Pour éviter les arnaques, vous pouvez donc vous renseigner sur une éventuelle obligation. Le Greffe constitue une aide précieuse. Il offre toutes les informations utiles en matière d’obligation légale relative à la création d’entreprise en ligne mais informe également les entrepreneurs de la santé de leurs partenaires, clients, prestataires… Il propose ainsi des services à distance. Grâce à son site Internet, vous pouvez accéder à son service gratuit de réponses à des questions juridiques par des officiers publics et ministériels opposables aux tiers, informations légales et financières, guide des formalités et e-veille. 

Vous pouvez aussi téléphoner : des juristes répondent aux entrepreneurs sur l’état d’un dossier au RCS ou judiciaire. Possibilité également d’accéder à Infogreffe via votre mobile. 

Soyez vigilant, les escrocs sont à portée de clics et veillent sur vous !!!!

Quitter la version mobile