Etre un bon repreneur pour pérenniser une reprise d’entreprise, Interview Claude Grillot

Claude Grillot, serial entrepreneur, nous donne les clefs de la réussite de la reprise d’une entreprise.

Claude Grillot, Président Directeur Général de PRESTIGE FACILITIES, a crée 9 entreprises de nettoyage industriel depuis 1974 en France et à l’étranger (Afrique, République Tchèque, Hongrie, Pologne) dont l’une ayant eu plus de 4000 salariés.

Quelles sont les qualités que doit avoir un bon repreneur ?

Avant de vous expliquer ce qui m’incite à reprendre une entreprise, je pense qu’il est important de parler des qualités du bon repreneur. Pour moi, les qualités d’un bon repreneur peuvent se décomposer en 5 critères :

Comment choisir l’entreprise que l’on va reprendre ?

Pour ma part, avant de reprendre n’importe quelle entreprise, je regarde les points suivants :

Pouvez-vous nous raconter l’histoire d’une de vos reprises ?

Lorsque j’ai repris la société T. c’est parce que son dirigeant que je connaissais m’avait appelé pour me la proposer. L’affaire était moribonde, tant sur le plan CA que sur le plan organisation. Mais je connaissais le métier, et je me suis lancé le challenge. Un an après, un client m’appelle et me propose un contrat gigantesque dans des laboratoires pharmaceutiques. C’était fini, je n’avais plus qu’à gérer la croissance et à développer l’activité autour de ce nouveau client. Cela a duré 18 ans, avec une progression multipliée par 20. Tous les critères énumérés ci-dessus ont été appliqués et ce fut une excellente expérience.

Pouvez-vous nous présenter une ou deux de vos création ?

La création la plus originale que j’ai faite, est la création d’une entreprise en République Tchèque. 6 mois après la chute du mur de Berlin au cours d’un voyage organisé avec des chefs d’entreprises, j’ai eu la possibilité de répondre à un appel d’offre. J’ai gagné, et trois mois plus tard, je m’installais à Prague avec deux cents employés tchèques. Nous avons développé l’entreprise, et aujourd’hui, elle compte 4000 employés. C’est une réussite aussi bien économique qu’humaine car on imagine très bien tous les problèmes que l’on a dû résoudre pour avancer. Une expérience inoubliable.

Exit mobile version