L’encadrement des stagiaires : un véritable enjeu pour les entreprises

Différentes lois sur le statut des stagiaires ont renforcé l’encadrement des stagiaires. Désormais, un seul tuteur ne peut encadrer que 3 étudiants maximums dans les entreprises de moins de 20 salariés, une mesure qui souligne que l’encadrement n’est pas une option mais désormais une obligation.

Le rôle d’encadrement du tuteur

Le rôle du tuteur n’est pas neutre. C’est lui qui va permettre le bon déroulement du stage, assurer le lien direct avec l’organisme de formation, et encadrer tout en transmettant au stagiaire le cas échéant les bonnes pratiques à adopter. S’il y a seulement quelques années, les stagiaires étaient souvent l’occasion pour les salariés de se délester d’une partie du travail qu’ils ne voulaient pas faire, désormais le tuteur a un véritable rôle de formateur. Il ne s’agit plus seulement de mettre en pratique les connaissances acquises à l’école mais bien d’aider le stagiaire à savoir réaliser une tâche. 

Il est donc nécessaire que le tuteur ait du temps à consacrer aux stagiaires qu’il sera amené à encadrer, sans pour autant être derrière eux en permanence, ni faire directement partie de l’équipe dans laquelle les stagiaires travailleront au quotidien. Il est aussi important qu’il soit le plus possible présent dans l’entreprise. Un tuteur qui serait en déplacement la plupart du temps ne pourrait suivre un stagiaire que de très loin.

L’évaluation de l’étudiant

Le tuteur doit dans l’idéal trouver le temps de participer à la soutenance du travail de fin d’étude, mémoire ou rapport de stage, ce qui lui donne un rôle dans l’évaluation du travail de l’étudiant.

Le rôle qui lui est souvent confié dans l’évaluation de l’étudiant implique de réelles compétences en la matière. Il est préférable qu’un tuteur soit habitué à évaluer le personnel de l’entreprise pour être en capacité de fournir au stagiaire un feedback utile et profitable pour la suite de ses études ainsi que pour son insertion dans le monde professionnel. Cela demande donc de réelles compétences en management et en encadrement.

Il s’agit aussi souvent de faire un retour à vos clients en lui donnant ses points forts mais également en lui communiquant les choses à améliorer. Si vous ne souhaitez pas le faire devant l’école, rien ne vous empêche de lui dire personnellement. Il est souvent compliqué de réaliser une critique devant le personnel de l’école surtout que vous savez que votre jugement influera sur la note voire l’objectivité de l’évaluateur. 

Quelques raisons de bien encadrer un stagiaire

En dehors de l’obligation légale d’encadrer un stagiaire, il convient de souligner que l’accueil de stagiaires est un bon moyen pour l’entreprise de détecter les talents et de développer ainsi une politique R-H dynamique et offensive, gage de sa future compétitivité. Former un stagiaire c’est aussi parfois une occasion de former un futur collaborateur donc autant ne pas lésiner sur la tâche et lui donner les bonnes habitudes. Dans l’idéal, comportez-vous avec lui comme avec un nouveau collaborateur qui intègrerait l’entreprise à long terme. 

Il faut noter aussi que les stagiaires communiquent autour d’eux et participent notamment à l’heure des réseaux sociaux à la notoriété de l’entreprise. Certains n’hésiteront pas à faire la promotion de votre entreprise ou encore deviendront des « fans ». Ils sont un vecteur qui vous permettra peut-être d’accueillir d’autres stagiaires voire de convaincre certains collaborateurs de vous rejoindre. Par ailleurs, les demandes de stage émanant souvent de votre entourage direct ou indirect, autant vous dire que si cela se passe mal, vous ne vexerez pas que votre stagiaire. 

Enfin et c’est peut-être le plus important. Un stagiaire n’a ce statut que pour le moment. Plus tard, il intègrera une entreprise et vous pourrez être fier d’avoir formé cette personne et d’avoir contribué à sa réussite. Si vous n’aurez pas forcément de nouvelles par la suite, rien ne vous empêche de garder des liens avec lui et de prendre des nouvelles de temps en temps. 

L’entreprise a finalement autant intérêt que le stagiaire à ce que le stage se passe bien, et à se donner les moyens d’évaluer les personnes qui pourront à terme intégrer ses effectifs.

Quitter la version mobile