Les signes qui trahissent un mauvais manager

Dans le milieu entrepreneurial, un manager manquant de crédibilité et de légitimité auprès de son équipe de travail s’avère être un facteur de blocage majeur à la croissance. Quels peuvent être les points faibles d’un système de management défaillant qui incombe directement au manager ?

La communication inefficace

Un bon manager est avant tout un bon communicateur. En tant que tel, il doit s’assurer de la bonne transmission d’un message et de sa rétroaction entre les collaborateurs à tous les niveaux organisationnels de l’entreprise. Le fait de négliger le feedback ou le retour d’information indique une faiblesse susceptible de nuire à la dynamique d’un groupe. Il arrive également que le manager se focalise plus sur ce qui doit être transmis et ne prend pas le temps d’écouter son équipe, encore moins leur poser des questions afin d’envisager toutes les options possibles par le biais de l’écoute active. C’est une erreur courante indiquant un niveau de communication insuffisant chez un manager.

Les traits de personnalité conflictuels

Dans le contexte du travail, les émotions négatives de part et d’autre du groupe pèsent sur la cohésion et le travail d’équipe à cause du stress ou des traits de personnalité opposés. L’intempérance du manager peut apparaître sous la forme de remarques désobligeantes, de changement d’humeur et parfois même de manque de respect envers les membres de l’équipe. C’est la preuve d’un manque de self-control.

Le manager se doit en effet d’assumer la direction et l’encadrement de son équipe sans perdre ni le contrôle de soi ni la capacité de désamorcer rapidement une situation conflictuelle dans le calme et le sourire. Lorsqu’un manager ne démontre aucune flexibilité, aucun sens de l’humour, des qualités utiles dans les relations interpersonnelles, l’ambiance de travail et le résultat s’en ressentent. De même, faire preuve de bonne volonté et d’enthousiasme encouragent chaque équipier à s’impliquer davantage au sein du groupe. Un manager qui manque d’enthousiasme parvient difficilement à motiver son équipe à aller de l’avant, on ne peut évidemment inspirer les autres si on est soi-même en mal d’inspiration.

Mauvaise gestion des talents

Les ressources humaines constituent la première richesse de l’entreprise. Les formations, ateliers, recherches permettent d’acquérir et de mettre en pratique de nouvelles connaissances dans un secteur d’activité spécifique. Face au changement, les professionnels ou les techniciens auront à intégrer certaines compétences sur d’autres champs sortant de leur domaine d’expertise.
L’entreprise peut être rapidement dépassée dans le cas où elle manque de visibilité au moment des prises de décisions stratégiques. Le mauvais gestionnaire se figera dans l’immobilisme sous prétexte d’une prise de risque trop élevée. Un autre gestionnaire tout aussi médiocre se contente de décliner ce qui pourrait être une belle opportunité de croissance.

Le manque de vision

Parmi les responsabilités d’un manager, citons la création d’une vision vers laquelle orienter toutes les aspirations de l’entreprise. Toutes les multinationales d’envergure ayant eu un impact sur l’économie mondiale ont chacune leur vision d’entreprise. Un manager incapable de voir plus loin, plus haut, plus grand que le présent condamne son entreprise à la fatalité de la récession face à la compétition. La mission sacrée d’un manager consiste à instiller à ses collaborateurs l’esprit du challenge et de l’accomplissement en se basant sur l’esprit d’équipe et d’appartenance.

Quitter la version mobile