Le Business Plan de A à Z, rédaction et objectifs

Le business plan est à ne jamais mettre au fond d’un tiroir car il est un document qui a demandé beaucoup d’investissement à l’entrepreneur. Il n’est pas rare d’entendre que certains souhaitent s’affranchir de rédiger un business plan. Pourtant, loin d’être un gadget, il permet de poser son projet sur des bases saines car la réflexion qu’il engendre ne laisse aucune zone d’ombre qui pourrait se révéler un frein à court, moyen, long terme. La rédaction du Business Plan est une étape à laquelle on ne peut échapper quand on lance son entreprise. Avec un Business Plan mal rédigé, vous voyez vos chances réduites à néant de lever des fonds et convaincre les investisseurs. Il représente la vitrine de votre entreprise et doit donc, à ce titre, bénéficier d’une attention toute particulière. Voici quelques clés pour rédiger un Business Plan cohérent et complet qui sera un véritable atout pour votre société.

Qu’est-ce qu’un Business Plan ?

Le Business Plan (ou plan d’affaires) est un document qui présente de manière précise le projet de l’entrepreneur. Vous ne pouvez pas faire l’économie d’un Business Plan, que ce soit pour vous-même ou pour convaincre les investisseurs. Il doit donner une image claire de votre entreprise ou de votre projet d’entreprise. Le Business Plan doit dans l’idéal faire une taille comprise entre 30 et 40 pages (+ annexes).

Les objectifs du Business Plan

Le Business Plan répond à des objectifs à la fois internes et externes :

En interne :

Il permet de formaliser ses idées, de poser la stratégie de l’entreprise, la direction vers laquelle va l’entrepreneur. Le Business Plan ne doit pas être considéré comme une contrainte inutile mais comme l’occasion de réfléchir en profondeur sur votre projet, de vous rendre compte de vos lacunes potentielles, de ce que vous pourriez changer, des forces sur lesquelles il faut capitaliser. Il s’agit donc d’un outil indispensable d’aide au pilotage de l’entreprise qui vous permet de voir si votre projet est cohérent et réalisable.

En externe :

Le Business Plan aura évidemment également pour but de démontrer la faisabilité du projet, de convaincre et d’inspirer confiance (et donc d’attirer les investisseurs). C’est grâce à lui que vous pourrez vendre votre projet, votre équipe, votre potentiel.

Les différentes parties de la rédaction du Business Plan

1) Le résumé opérationnel (ou Executive Summary) :

Il s’agit de la première partie qui doit figurer dans votre Business Plan (2 ou 3 pages maximum). Un soin tout particulier doit lui être apporté car il s’agit également de la partie qui sera envoyée aux investisseurs potentiels lors de la première prise de contact si vous devez lever des fonds.

Son objectif est de donner un aperçu global du projet, de mettre en relief les éléments clés du dossier. Vous pouvez rédiger votre résumé opérationnel de la sorte :

Après avoir lu cette partie l’investisseur doit avoir envie d’en savoir plus !

2) Le produit ou service

En décrivant votre concept juste après votre résumé opérationnel vous permettez à votre lecteur d’entrer rapidement dans le vif du sujet. Vous pouvez rédiger cette partie de la manière suivante :

3) L’histoire du projet :

Il est indispensable que les personnes qui consultent votre Business Plan puissent vous comprendre et resituer votre projet dans le contexte qui est le sien. Pour cela vous devez préciser certains éléments :

4) L’équipe :

Cette partie a pour vocation de décrire plus en détail les membres de l’équipe dirigeante, qui sont souvent au-delà du concept votre plus grand atout face à un investisseur. Montrez que votre équipe est complémentaire et qu’elle permet d’assurer toutes les fonctions (finance, marketing, production, vente, RH…) :

Même s’ils ne font pas partie de l’équipe interne, il est important d’indiquer si vous travaillez avec des personnes extérieures comme un avocat, un expert-comptable…

5) Le marché

Si cette partie n’est pas correctement réalisée, impossible d’être crédible aux yeux des investisseurs. Elle permet de montrer que votre entreprise répond bien à un besoin, à une demande, et qu’elle a donc une raison d’être. C’est dans cette partie qu’entre en scène votre étude de marché.

La nature du marché :

Il est important dans cette partie de commencer par bien définir votre marché cible et son environnement.

La clientèle :

6) La concurrence :

Il s’agit ici de prouver qu’il y a de la place pour votre entreprise sur le marché, pourquoi vos concurrents ne répondent pas ou insuffisamment à la demande. Vous pouvez commencer par préciser si le marché est plutôt monopolistique, oligopolistique, atomisé, pour ensuite présenter en détail les concurrents que vous devez « affronter » :

7) Les objectifs :

Il est important de montrer aux investisseurs que vous avez des objectifs clairs et réalisables pour votre entreprise, ce sera l’objet de cette partie :

8) La stratégie

Cette partie doit décrire la vision à moyen terme que vous avez de l’entreprise. Elle est décisive car elle prouve que vous n’avancez pas au hasard mais au contraire guidé par une ligne directrice forte. En somme il s’agit de décrire comment vous comptez atteindre vos objectifs :

9) Le plan opérationnel : 

Le plan opérationnel montre l’application concrète de votre stratégie. Comment vont se passer les étapes de votre développement (avec coûts et budgets pour chaque) :

10) Les prévisions financières

Vos prévisions financières doivent contenir les éléments suivants :

11) Les statuts

Vous devez dans cette partie expliquer pour quelle forme juridique vous avez opté (ou allez opter) et pourquoi.

Il nécessaire de bien argumenter votre choix puisque de nombreux critères entrent en compte (travailler seul ou s’associer, contrôle désiré sur l’entreprise, perspective de transmission, responsabilité totale ou limitée du dirigeant, la fiscalité, l’image que vous voulez avoir…)

12) Facteurs clés de succès et risques :

Il s’agit tout simplement dans cette partie de définir les points essentiels qui vont conditionner votre succès et ceux au contraire qui peuvent conduire à l’échec du projet. En montrant aux investisseurs que vous avez conscience des risques et des menaces qui pèsent sur votre projet vous démontrez par la même occasion une lucidité qui vous donnera toutes les clés pour surmonter ces obstacles.

13) Annexes

Vous pouvez mettre dans les annexes tous les éléments qui donnent une information supplémentaire sur votre projet. Par exemple :

Qu’est-ce qu’un Business Plan ?

Le Business Plan (ou plan d’affaires) est un document qui présente de manière précise le projet de l’entrepreneur. Vous ne pouvez pas faire l’économie d’un Business Plan, que ce soit pour vous-même ou pour convaincre les investisseurs. Il doit donner une image claire de votre entreprise ou de votre projet d’entreprise. Le Business Plan doit dans l’idéal faire une taille comprise entre 30 et 40 pages (+ annexes).

Les objectifs du Business Plan

Le Business Plan répond à des objectifs à la fois internes et externes :

En interne :

Il permet de formaliser ses idées, de poser la stratégie de l’entreprise, la direction vers laquelle va l’entrepreneur. Le Business Plan ne doit pas être considéré comme une contrainte inutile mais comme l’occasion de réfléchir en profondeur sur votre projet, de vous rendre compte de vos lacunes potentielles, de ce que vous pourriez changer, des forces sur lesquelles il faut capitaliser. Il s’agit donc d’un outil indispensable d’aide au pilotage de l’entreprise qui vous permet de voir si votre projet est cohérent et réalisable.

En externe :

Le Business Plan aura évidemment également pour but de démontrer la faisabilité du projet, de convaincre et d’inspirer confiance (et donc d’attirer les investisseurs). C’est grâce à lui que vous pourrez vendre votre projet, votre équipe, votre potentiel.

Les différentes parties de la rédaction du Business Plan

1) Le résumé opérationnel (ou Executive Summary) :

Il s’agit de la première partie qui doit figurer dans votre Business Plan (2 ou 3 pages maximum). Un soin tout particulier doit lui être apporté car il s’agit également de la partie qui sera envoyée aux investisseurs potentiels lors de la première prise de contact si vous devez lever des fonds.

Son objectif est de donner un aperçu global du projet, de mettre en relief les éléments clés du dossier. Vous pouvez rédiger votre résumé opérationnel de la sorte :

Après avoir lu cette partie l’investisseur doit avoir envie d’en savoir plus !

2) Le produit ou service

En décrivant votre concept juste après votre résumé opérationnel vous permettez à votre lecteur d’entrer rapidement dans le vif du sujet. Vous pouvez rédiger cette partie de la manière suivante :

3) L’histoire du projet :

Il est indispensable que les personnes qui consultent votre Business Plan puissent vous comprendre et resituer votre projet dans le contexte qui est le sien. Pour cela vous devez préciser certains éléments :

4) L’équipe :

Cette partie a pour vocation de décrire plus en détail les membres de l’équipe dirigeante, qui sont souvent au-delà du concept votre plus grand atout face à un investisseur. Montrez que votre équipe est complémentaire et qu’elle permet d’assurer toutes les fonctions (finance, marketing, production, vente, RH…) :

Même s’ils ne font pas partie de l’équipe interne, il est important d’indiquer si vous travaillez avec des personnes extérieures comme un avocat, un expert-comptable…

5) Le marché

Si cette partie n’est pas correctement réalisée, impossible d’être crédible aux yeux des investisseurs. Elle permet de montrer que votre entreprise répond bien à un besoin, à une demande, et qu’elle a donc une raison d’être. C’est dans cette partie qu’entre en scène votre étude de marché.

La nature du marché :

Il est important dans cette partie de commencer par bien définir votre marché cible et son environnement.

La clientèle :

6) La concurrence :

Il s’agit ici de prouver qu’il y a de la place pour votre entreprise sur le marché, pourquoi vos concurrents ne répondent pas ou insuffisamment à la demande. Vous pouvez commencer par préciser si le marché est plutôt monopolistique, oligopolistique, atomisé, pour ensuite présenter en détail les concurrents que vous devez « affronter » :

7) Les objectifs :

Il est important de montrer aux investisseurs que vous avez des objectifs clairs et réalisables pour votre entreprise, ce sera l’objet de cette partie :

8) La stratégie

Cette partie doit décrire la vision à moyen terme que vous avez de l’entreprise. Elle est décisive car elle prouve que vous n’avancez pas au hasard mais au contraire guidé par une ligne directrice forte. En somme il s’agit de décrire comment vous comptez atteindre vos objectifs :

9) Le plan opérationnel : 

Le plan opérationnel montre l’application concrète de votre stratégie. Comment vont se passer les étapes de votre développement (avec coûts et budgets pour chaque) :

10) Les prévisions financières

Vos prévisions financières doivent contenir les éléments suivants :

11) Les statuts

Vous devez dans cette partie expliquer pour quelle forme juridique vous avez opté (ou allez opter) et pourquoi.

Il nécessaire de bien argumenter votre choix puisque de nombreux critères entrent en compte (travailler seul ou s’associer, contrôle désiré sur l’entreprise, perspective de transmission, responsabilité totale ou limitée du dirigeant, la fiscalité, l’image que vous voulez avoir…)

12) Facteurs clés de succès et risques :

Il s’agit tout simplement dans cette partie de définir les points essentiels qui vont conditionner votre succès et ceux au contraire qui peuvent conduire à l’échec du projet. En montrant aux investisseurs que vous avez conscience des risques et des menaces qui pèsent sur votre projet vous démontrez par la même occasion une lucidité qui vous donnera toutes les clés pour surmonter ces obstacles.

13) Annexes

Vous pouvez mettre dans les annexes tous les éléments qui donnent une information supplémentaire sur votre projet. Par exemple :

Quitter la version mobile