Comment montrer sa reconnaissance ?

Si certains dirigeants s’attribuent tous les mérites du succès, force est de constater que l’immense majorité reconnaît que l’implication des salariés reste le facteur clé du succès de leur entreprise. Il est clair que votre entreprise n’ira jamais aussi loin ni aussi vite que si elle ne rencontre pas l’adhésion de vos salariés. Alors comment faire pour que vos salariés sachent que vous êtes conscient de leur investissement ?

La récompense pécuniaire

Que l’on parle d’une augmentation de salaire ou d’une prime, il s’agit souvent de la manière de base de récompenser vos salariés liée à la conception que tout travail mérite salaire. Bien entendu, cette solution n’est pas à choisir sans discernement car vous pourriez vite affecter la rentabilité de votre entreprise et surtout la rendre déficitaire par excès de reconnaissance. Attention également aux avantages considérés comme acquis lorsque vous utilisez à outrance notamment les primes, qui deviennent de ce fait une obligation et ne sont plus un signe qui marque votre reconnaissance. Ainsi un droit devient acquis selon 3 critères : la généralité, la constance et la fixité. Il est général lorsqu’il est attribué à l’ensemble de vos salariés ou à une catégorie (ex : véhicule ou d’un treizième mois). La constance s’évalue par rapport à la périodicité et la répétition. Enfin la fixité s’évalue par le montant mais également lorsque vous fixez une modalité de détermination (ex : pourcentage des bénéfices)

Le compliment qui fait plaisir

Cela ne coûte pas grand-chose mais cela fait beaucoup d’effet. Ce n’est pas parce que dans votre tête vous pensez qu’un salarié a particulièrement fait du bon travail que vous devez vous retenir de lui dire. Il n’est pas question évidemment de les complimenter sans réelle raison mais bien de reconnaître quand son travail est particulièrement bien fait ou apporte une valeur ajoutée. Vous pouvez faire ce compliment en privé comme en public même si vous devez faire attention à ne pas créer de jalousie ou de ne pas oublier systématiquement une personne qui mériterait également des compliments. Le pire serait de les adresser, parce que vous êtes mal informé, à la mauvaise personne car vous pourriez obtenir l’effet inverse de celui escompté. Choisissez également soigneusement les termes que vous allez utiliser.

La prise en compte des opinions et idées

Si des entreprises le font systématiquement et qu’elles ont mis au centre de leur ADN, la prise en compte de l’opinion de chaque salarié, ce n’est peut-être pas votre cas. Prendre en compte les idées de vos salariés représente une manière de montrer votre reconnaissance mais également de souligner que chaque individu est essentiel à la réussite de l’entreprise. En plus de vous donner des idées, rien ne vous empêche de leur proposer d’exécuter celles qu’ils désirent. Vous leur permettez ainsi de changer leur quotidien et de goûter aux joies de l’intrapreneuriat. Attention tout de même car ce n’est pas parce qu’un salarié vous donne une idée qu’il veut nécessairement la mettre en œuvre ou que vous ne devez pas faire preuve de discrétion sur l’émetteur d’une opinion. La reconnaissance passe également par le fait de tenir au courant votre salarié que vous souhaitiez la mettre en place ou si vous n’en avez pas l’intention de lui en expliquer les raisons. N’hésitez pas à vous renseigner sur l’innovation participative si vous ne connaissez pas la pratique car elle est génératrice d’implication.

La valorisation par la communication

Que l’on parle de communication interne ou externe, cela fait toujours plaisir d’avoir la reconnaissance pour un travail qui a porté ses fruits. Si des collaborateurs préfèrent rester discrets, une bonne partie d’entre eux verra d’un bon œil que vous communiquiez sur la réussite d’un travail auquel ils ont contribué. La mise en avant de chiffres sur lesquels ils ont une influence constitue une manière détournée d’agir même si certains apprécieront d’être nommés ou interviewés. Prenez tout de même en compte la personnalité de votre collaborateur car quelques collaborateurs ont en horreur le fait d’être mis en avant et se sentent mal à l’aise face à une surexposition. N’hésitez pas à leur demander si cela ne les dérange pas que vous le fassiez oralement et surtout par écrit physique ou numérique.

L’augmentation des libertés

Si la responsabilisation de chacun demeure une bonne pratique, l’augmentation du sentiment de liberté représente une bonne manière de récompenser ses salariés ou du moins de leur montrer que vous leur faites confiance. Les contraintes comme les horaires de bureau, les jours de présence obligatoire ou encore la fixité des congés peuvent être réduites dans bien des cas. Permettre à chacun de s’organiser comme bon lui semble devrait devenir rapidement une généralité pour bon nombre d’entreprises. Il n’y a qu’à regarder les statistiques des salariés qui désirent désormais pouvoir travailler de chez eux depuis l’épidémie de coronavirus pour constater qu’il s’agit d’un véritable avantage pour eux.

Toutes les formes de cadeaux

Que l’on parle de cadeaux ponctuels ou de chèques cadeaux, ils sont toujours les bienvenus, surtout s’ils correspondent aux besoins de vos salariés. N’hésitez pas à vous informer sur ce qui pourrait faire plaisir à vos salariés car ils matérialisent votre reconnaissance (tout comme les primes). Attention car certaines personnes préfèrent une prime et peuvent se dire que vous n’avez pas cerné leurs besoins. La mise en place d’une centrale d’achat qui fournit des avantages aux salariés ou encore de tickets restaurants peut également représenter une forme de reconnaissance même si, dans la majorité des cas, ils sont vite banalisés par les salariés et que des salariés les considèrent comme un acquis ou un droit.

Les éventuels évènements

S’ils sont majoritairement utilisés pour réaliser des team building, une sortie restaurant ou encore un voyage peut représenter une forme de reconnaissance pour vos équipes, surtout s’ils ne sont pas dans un cadre de travail trop contraignant. Attention tout de même car ils immobilisent parfois vos salariés dans une zone géographique ou des horaires qu’ils ne souhaitent pas consacrer à l’entreprise. Même si vous les invitez, cela peut vite représenter une contrainte pour eux et il vous faudra vérifier qu’ils prennent vos invitations comme une source de satisfaction.

Quitter la version mobile