Top 25 des idées émises par les entrepreneurs en interview avec Dynamique

Lors des interviews avec des entrepreneurs, nous avons la chance de récolter des phrases inspirantes qui sont révélatrices de l’aventure entrepreneuriale mais aussi des valeurs qui sous-tendent leurs entreprises. Vous trouverez dans cet article une sélection de nos meilleures citations.

1/ Frédéric Mazzella, fondateur de « BlaBlaCar » : « Faire beaucoup de bruit permet de marquer les esprits et de ne pas paraitre fade. »

2/ Thibault Lanxade, ancien vice-président du Médef : «  Entreprendre c’est comme la souris blanche qui cherche son chemin et tape dans les murs, mais qui, au bout d’un certain temps, finit par trouver la sortie. »

3/ Jean-Christophe Conticelo,  président de Wemanaty : « J’ai parfois envie de tout arrêter mais avoir une entreprise, c’est un peu comme avoir un enfant. Ce n’est pas parce qu’il se conduit mal de temps en temps qu’on le laisse tomber. »

4/ Bertile Burel, co-fondatrice de Wonderbox : « L’entrepreneuriat peut, certes, être difficile à certains moments. Il faut savoir dépasser ses peurs, mais lorsque cela fonctionne, c’est génial. »

5/ Jean-Frédéric Lambert, CEO le kiosque E-presse : « Il n’existe jamais de victoire définitive, on gagne une étape mais il faut savoir se remettre en question le lendemain. »

6/ Pierre Henri, co-fondateur de Weezevent : « Pour créer une entreprise, il faut aimer les soucis, si vous n’aimez pas résoudre les problèmes, il ne faut surtout pas créer d’entreprise. »

7/ Damien Morin, cofondateur de  Save my smartphone : « N’oubliez jamais que le temps c’est la seule chose qui ne se rattrape jamais, qui ne s’achète pas. Il doit être votre unique obsession. »

8/ Fanny Moisant, cofondatrice de Vestiaire collective : « Savoir s’entourer. Il s’agit d’une qualité très forte de l’entrepreneur. Si vous ne savez pas vous entourer, vous n’irez pas très loin même avec la meilleure idée du monde, si vous n’avez pas l’équipe pour la mise en œuvre, ce n’est pas possible. »

9/ Stéphanie Pelaprat , fondatrice de Restopolitan : « Réussir dans l’entrepreneuriat est déjà un défi.  Être une femme dans un milieu très masculin aussi . »

10/ Jonathan Cherki, fondateur de Content Square : « La peur de l’échec ne nous tient jamais en tenaille. La prise de risques est un moteur d’émulation pour conquérir de nouvelles parts de marché. »

11/ Liberty Verny, cofondateur de Bazarchic : « Ne pas vous disperser, restez focalisé sur le cœur de votre projet, sans cela vous perdrez en efficacité. »

12/ Olivier Mathiot, cofondateur de PriceMinister : « Plus il y aura d’objets connectés, plus il y aura de datas disponibles et plus la vie des gens sera simplifiée. »                                                                                                      

13/ David Bitton, cofondateur de MyBestPro : « Même si tout le monde vous ferme la porte et vous dit que ce n’est pas possible, vous devez rester animé de la conviction profonde que vous allez y arriver. On s’est trompé de cap à de nombreuses reprises mais on a toujours gardé cette envie d’entreprendre et de créer quelque chose. »

14/ Frédéric Mugnier, Cofondateur de Faguo : « Commencer petit. Avant de remplir un restaurant de 1 000 couverts, il faut voir si on est capable de faire 10 couverts. Il faut monter l’escalier étape par étape. Cela permet de faire ses armes et d’éviter des erreurs irréversibles. »

15/ Éric Paumier, coprésident d’Hopps Group, cofondateur de Colis privé : « La conduite du changement, c’est poser une vision, l’expliquer, dire qu’elle n’est pas discutable, définir les valeurs de l’entreprise qui vont permettre de l’accompagner et faire vivre tout cela au quotidien. »

16/ Anne-Laure Vincent, cofondatrice d’Alternative Digitale : « Personnellement refaire ou copier ce qui se fait déjà ne m’intéresse pas. Il faut être précurseur, avec toute la difficulté que cela implique. »

17/ Gauthier Picquart, fondateur du site Rue du Commerce : « Il faut s’enflammer pour son projet, pas pour la croyance que l’on est meilleur que les autres.

18/ Anne-Laure Costanza, fondatrice de Envie de Fraises : « Cultivez la culture de l’audace au sein de l’entreprise car elle véhicule l’optimisme, la confiance, réciproque et la persévérance. »

19/  Patrick Dumoulin, directeur général du label Great Place to Work : « L’un des grands défis pour le management de demain, c’est celui du « faire confiance », qui est de nature à « empowerer » les collaborateurs en les rendant pleinement autonomes et acteurs de leur travail et de leur évolution professionnelle : cela contribue à libérer les énergies, à libérer la prise d’initiatives et ainsi à donner du sens aux tâches effectuées. »

20/ Sandra le grand, Co-fondatrice de Yapuka : « Toujours avoir pour baromètre le plaisir. Que ce soit de travailler, avec le produit, avec les clients, avec les gens. Il ne faut pas faire quelque chose contre valeurs. Cela ne marche jamais dans ce cas. »

21/ Sakina M’Sa, fondatrice de Sakina M’Sa : « Quand tu gères une entreprise, tu es sur une espèce de vaisseau où il y a toujours des vents contraires. Être déterminée à mener un projet jusqu’au bout fait partie du challenge. Cela n’est pas toujours facile et s’armer de courage est l’essentiel. »  

22/le Groupe C2i nterview de son dirigeant atypique, Julien Raffin : « Le premier c’est du basique mais c’est que si vous avez un rêve ou une volonté, donnez-vous les moyens pour y arriver. Pour moi une des qualités de l’entrepreneur c’est d’avoir vraiment la résilience. Vous allez connaître des grosses difficultés mais il ne faut pas lâcher l’affaire. Si votre motivation est supérieure à votre prix à payer, vous avancerez toujours. Le tout c’est qu’il faut que le pourquoi vous le faites soit plus fort que la difficulté. »


23/ Charles Thou, Co-Fondateur d’Agorize :
« Il ne faut pas trop se prendre au sérieux même si nous voulons faire croître la société. Les gens partagent en général plus que leur relation de travail. Nous sommes amenés à faire de nombreux team-building ou des challenges. De ce fait, nous sommes souvent ensemble donc une belle ambiance est indispensable. »

24/ Teddy Guilloteau, Cofondateur de Motard City : « Le parcours d’un entrepreneur, ce sont les montagnes russes. Une semaine on peut avoir envie de tout arrêter à la suite d’une mauvaise nouvelle, la semaine suivante, on peut avoir une bonne nouvelle qui nous stimule à tout dépasser. Des personnes qui m’avait opposé un refus reviennent aujourd’hui spontanément sans que j’aie à les solliciter par exemple car ils ont vu que la société s’était développée. » 

25/ Olivier Denis Du Péage, président de Quiesa proximité : « Avec nos clients via une stratégie de sensibilisation au bruit, une démarche de communication autour du produit et par une disponibilité dans un double circuit : en pharmacies (plus de 6 000 points de vente) et parapharmacies, et en grande distribution. On trouve les produits Quies® partout près de chez soi ! »

Quitter la version mobile