Financez votre entreprise autrement !

Pour financer votre entreprise, avez-vous pensé à tout ? Il existe peut-être des solutions de financement auxquelles vous n’avez pas songé, simplement car vous ne les connaissez pas, ou même parce que vous êtes persuadé de ne pas y avoir droit. Focus sur quatre de ces techniques parfois oubliées des entrepreneurs.

3 questions à Catherine Barbaroux, présidente de l’Adie

Présentez-nous l’Adie.

L’Adie aide les personnes qui n’ont pas les moyens d’entreprendre et n’ayant pas accès au crédit bancaire traditionnel à créer leur entreprise. En général, ces micro-entrepreneurs montent des projets dont le besoin de financement n’excède pas 10 000 €. En plus de les soutenir financièrement, nous les aidons à finaliser leur projet en amont et les suivons tout au long de la vie de leur entreprise. Plus qu’un simple microcrédit, nous proposons également un accompagnement juridique, comptable, commercial ou en marketing, par exemple… Cet accompagnement est dispensé grâce à l’engagement de nos 1 700 bénévoles.

Les entreprises financées grâce à l’Adie sont-elles pérennes ?

Oui, tout à fait, les projets que nous accompagnons ont un taux de pérennité comparable à la moyenne nationale des entreprises créées sur le territoire français. À deux ans, le taux de pérennité est de 68 %, et à 3 ans, il est de 59 %. D’autre part, le taux de remboursement des prêts par les entrepreneurs soutenus par l’Adie est bon : près de 98 % des microcrédits sont bien remboursés par les micro-entrepreneurs que nous finançons.

Ce prêt représente un effet de levier pour accéder à d’autres financements ?

Oui, nous prêtons en moyenne 3 000 €. Nous essayons de coupler ces microcrédits à des prêts d’honneur et à des subventions territoriales ce qui permet d’augmenter le capital de départ. 

Exit mobile version