Des solutions de financement parfois méconnues

Il existe des techniques de financement adaptées à tout type de situation. Parfois assez pointus, ces dispositifs peuvent malgré tout être facilement mis en place dès lors que l’entreprise est bien conseillée par son expert-comptable.

En cas de prêt bancaire : les sociétés de garanties pour renforcer vos chances de succès

Egalement appelées sociétés de caution mutuelle, elles garantissent une partie de vos emprunts auprès de vos banquiers. Les sociétés de garantie sont des établissements de crédit dont la mission porte spécifiquement sur le cautionnement d’un prêt bancaire réalisé pour financer un investissement professionnel. Le montant du crédit garanti peut aller de 10 000 à 25 000 €.

Pour financer votre poste client : l’affacturage

Pour accéder aux marchés publics : la ligne de crédit Oséo

Le Crédit d’Impôt Recherche est un dispositif de financement très attractif pour les sociétés qui innovent et engagent des dépenses de recherche et développement. 

Pour financer sa R&D : le Crédit Impôt Recherche (CIR)

• Imputation : le CIR est imputable sur l’impôt dû au titre de l’année au cours de laquelle les dépenses de recherche ont été engagées. L’excédent de CIR non imputé fait naître une créance sur le Trésor de même montant.
• Restitution : par dérogation au principe général, selon lequel le remboursement n’intervient qu’à l’expiration d’une période de trois années suivant celle au titre de laquelle la créance est constatée, la créance est immédiatement remboursable notamment pour les entreprises nouvelles, les JEI, et les PME.
• Mobilisation : lorsque l’entreprise ne peut bénéficier du remboursement immédiat de la créance, elle peut céder sa créance sur le Trésor auprès d’un établissement financier.

Témoignage de Cédric Gepner, cofondateur de smartgrains

« Notre entreprise développe des technologies innovantes. Alors, la plupart de nos dépenses, dont nombre de salaires, sont liés à nos travaux de R&D. Après avoir monté un dossier de demande du CIR avec notre expert-comptable, du Groupe AEC, nous avons fait valider notre éligibilité à cette aide auprès du ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche. Grâce à cette aide financière, nous bénéficions d’un crédit d’impôt de 100 à 150 000 € par an. »

Quitter la version mobile