La création d’une culture digitale : une entreprise plus compétitive et attractive

Pour avoir des salariés heureux, encore faut-il que l’entreprise se mette à la page. L’adaptation aux nouvelles méthodes de travail comme le travail hybride implique pour bon nombre d’entre vous de vous faire quelques changements, voire d’implémenter une culture digitale pour faciliter votre transformation.

La difficulté particulière des entreprises à se transformer

Alors que l’ensemble de la société s’est largement digitalisée et que la plupart des Français possède un Smartphone ou est présent sur les réseaux sociaux numérique, on peut se demander pourquoi l’installation d’une culture du numérique rencontre des difficultés dans les entreprises. Il faut d’abord constater que le numérique bouleverse toutes les habitudes, tous les processus et les salariés n’adoptent pas le changement en un claquement des doigts. Or, une entreprise doit non seulement gérer l’existant mais également mettre en place les innovations qui vont apporter une valeur ajoutée à l’entreprise mais aussi parfois au bien-être des salariés en leur retirant les tâches répétitives sans pour autant faire table rase immédiatement du passé. Autre phénomène générant une difficulté à son installation, celle de la classique séparation entre vie professionnelle et vie privée qui peut soulever des inquiétudes lors de la mise en place. Le fait de savoir comment se comporter sur les réseaux sociaux posent également des interrogations car la manière de communiquer s’avère complexe. Ainsi, même si on utilise les mêmes réseaux, les comportements demeurent moins spontanés, on comprend pourquoi.

Comment commencer sa digitalisation ?

Pour débuter si vous ne savez pas par où commencer, vous pouvez déjà lister tout ce qui apparaît immuable pour l’instant. Avec le changement, vos collaborateurs auront besoin de points d’ancrage et parmi ceux-ci on retrouvera les valeurs qui peuvent être l’innovation ou la satisfaction du client mais également tous les critères d’évaluation qui ne seront pas impactés comme les objectifs ou encore certains process de l’entreprise.
Selon Dominique Turcq, fondateur de l’Institut Boostzone en 2004, le changement devant être désiré, il vous faut ensuite vous pencher sur ce qu’il apporte aux uns et aux autres. Plus que l’outil en lui-même, c’est donc sur ces bénéfices qu’il faut communiquer. Son installation peut faire gagner du temps, éviter certaines tâches redondantes ou encore faciliter la communication en interne par exemple. On pensera également aux gains de productivité ou à la simplicité.
Autre démarche qui peut faciliter son implémentation : celle de l’établissement de référentiels qui permettent à chacun de savoir ce qu’il peut ou ne doit pas faire. Celui-ci peut indiquer la manière de travailler ou définir les différents impacts. Enfin, il s’agit de faire passer le message que la réalité ne sera pas plus complexe que la précédente et qu’elle est à la portée de tous les salariés.

Mais pourquoi vouloir ce changement de culture ?

Il est évident que ce changement doit intervenir d’abord pour permettre à l’entreprise de rester compétitive et attractive. Les sondages montrent ainsi que bon nombre de salariés ne souhaitent plus revenir tout le temps en entreprise et que certains ont prévu de quitter leur emploi pour des questions liées à la possibilité de télétravailler, au moins de manière hybride.
On le comprend bien, la présence du digital un peu partout va clairement affecter le fonctionnement des entreprises qui pourraient vite se retrouver dépassées si ce changement de culture n’intervient pas. L’entreprise doit réagir de plus en plus vite et les outils digitaux contribuent largement à cette révolution.
La digitalisation représente également un moyen de fédérer vos équipes car elle engendre souvent une approche beaucoup plus collaborative du travail. Elle crée de l’engagement entre les collaborateurs qui participent à une même aventure. La création d’une communauté que ce soit au travers d’une présence sur les réseaux sociaux de l’entreprise ou au travers d’outils internes ont pour effet également une adhésion plus forte à l’entreprise et à un esprit d’équipe renforcé avec des interactions beaucoup plus nombreuses entre les membres d’une même équipe. La capacité d’innovation qui peut en découler peut aussi se révéler intéressante à exploiter.

Des comportements à nécessairement définir

Si on peut se dire que les comportements sont intuitifs et qu’il suffit de calquer ceux du personnel vers le digital, la réalité est plus complexe. Ainsi, lorsqu’un de vos collaborateurs pose une question sur un forum professionnel, signalant une difficulté par exemple, il fournit des informations à vos clients potentiels ou actuels mais également à la concurrence. De la même manière, il est évident que vous n’aurez pas la même manière de répondre à titre personnel puisque cela n’engage que vous alors que lorsque vous communiquez à titre professionnel, vous engagez l’entreprise. Ce sont donc un ensemble de comportements qu’il vous faudra prendre en compte si vous souhaitez que l’implémentation de la culture numérique se passe bien et que vous ne rencontriez pas de difficultés particulières. Vous pouvez donc mettre en place des procédures ou encore un référentiel comme nous vous l’indiquions plus tôt. Le but restant de ne pas tout contrôler mais d’indiquer les bons comportements.

Une remise en cause de la hiérarchie traditionnelle

Même si on y pense peu, la digitalisation et la mobilité ont fortement remis en cause la hiérarchie traditionnelle verticale puisque celle-ci est devenue pratiquement horizontale. On peut le constater simplement avec des niveaux hiérarchiques qui deviennent de moins en moins nombreux et ceci s’illustre parfaitement par un exemple. Si autrefois pour échanger avec une personne du silo voisin, vous deviez vous adresser à votre supérieur hiérarchique, aujourd’hui un salarié aura tendance à envoyer un email pour se mettre en contact. L’ensemble des outils et notamment tous ceux qui incitent les collaborateurs à communiquer entre eux ont donc remis en cause la hiérarchie traditionnelle. Des fonctions comme celle de RH, Juridique, Communication qui étaient peu en rapport avec les autres sont donc désormais en interaction permanente. 

dynamique-mag.com
Quitter la version mobile