Concours à la création d’entreprise : l’essentiel c’est de participer…ou pas

La participation aux nombreux concours est un exercice indispensable auquel tout entrepreneur doit se confronter. Le point qui rebute souvent, à juste titre, est le temps consacré à la rédaction du dossier et le retour sur investissement parfois jugé nul. De nombreux experts en la matière vous expliqueront l’importance de participer aux concours pour avoir un retour pertinent sur votre projet ou business plan, faire connaître votre projet ou obtenir une dotation financière. 

Aucune formule ne vous permettra de calculer le ROI d’un concours. En revanche, bien avant de vous lancer, il existe des moyens simples d’évaluer vos chances et l’intérêt d’y consacrer du temps en étudiant par exemple la forme, les partenaires et la cible.

Vérifiez dans le dossier l’indication d’un contact

A la lecture du règlement du concours, vérifiez la présence d’un contact avec un nom, un e-mail et un numéro de téléphone. Si un de ces éléments manque tentez de l’obtenir avant de ne remplir ne serait-ce qu’une ligne du dossier. Si vous n’y parvenez pas, passez votre chemin. Les organisateurs de concours professionnels et sérieux indiquent un contact dédié au concours, qui vous enverra une confirmation de réception de votre dossier immédiatement après l’envoi en vous remerciant d’avoir pris le temps de constituer votre dossier. Ce même contact vous informera en cas de sélection ou non de votre dossier mais à ce stade une fois le dossier envoyé, vous ne devriez plus vous soucier du résultat. Etre lauréat est toujours gratifiant mais un client ou un partenaire satisfait vous apportera tout autant, voire plus !

Choisissez un concours adapté à votre activité

En parcourant le dossier de candidature, passez les questions classiques dont les réponses sont dans votre business plan et recherchez la question pertinente en relation avec le thème du concours. Méfiez-vous des canevas de concours construits à la hâte qui ne vous apporteront rien de plus que ce que vous savez déjà sur votre activité et votre environnement. Tout ce qui mérite d’être réalisé mérite d’être correctement réalisé. Si vous avez le profil d’entrepreneur rigoureux, ne répondez qu’aux concours rigoureux qui constituent un challenge pour vous. Le reste n’est que perte de temps.

Quels sont les partenaires du concours ?

Tel lauréat, tel donateur. Cette règle peut vous permettre d’économiser un temps dont vous ne disposez pas en dehors de vos 3 jours de congés annuels. Hormis l’organisateur, qui sont les partenaires du concours ? Une coopérative ? Une grande école ? Un supermarché ? Une institution publique ? Un grand groupe ? Evaluez vos chances de réussite en fonction de ces acteurs de l’ombre souvent présentés en pied de page du règlement du concours. Pour éviter d’épuiser votre crédit temps dans la rédaction de dossiers concours, il peut être utile de faire appel à des structures spécialistes du montage de dossier de concours et de subventions. Là encore prenez des précautions et réclamez des références avant de signer tout accord. Aux dernières nouvelles, il n’existe pas de site d’évaluations de concours mais vous pouvez tenter d’interroger d’anciens participants et lauréats dans votre réseau d’entrepreneurs pour avoir un retour d’expérience concret.

Etudiez la cible du concours

Ce concours propose d’obtenir 10.000 euros pour un projet innovant dans le secteur des NTIC. Vous avez beau avoir un site internet développé sur mesure par un ami geek, il en faudra plus pour faire partir des lauréats. D’autant que la tendance est à l’innovation technologique à impact social reproductible, inclusif, essaimable. Ne perdez donc pas votre temps si aucun de ces mots clés le peut être introduit dans vos réponses. Même les concours ciblant les jeunes créateurs d’entreprise reposent sur un ensemble de critères très précis basés sur le contexte économique et social actuel (chômage, pauvreté, discrimination, pollution, maladies, malbouffe…) La bonne nouvelle est qu’ils font désormais la part belle aux entrepreneurs sociaux ex : Futur en Seine, SFR jeunes Talents entrepreneurs sociaux, Gem Entreprendre, concours européens de l’innovation sociale.
Bonne chance !

Quitter la version mobile