Comment protéger son idée ?

Les créateurs d’entreprise ont des concepts innovants en tête. Et ils ont souvent peur qu’on leur vole leur idée car certains articles sont loin de les rassurer en mettant en exergue des exemples d’entrepreneurs qui se sont fait spolier. Certains d’entre eux en deviennent même paranoïaques. 

Ce sont souvent les entrepreneurs qui demandent des financements qui sont les plus touchés par cette phobie. En effet, ils se doivent d’exposer leurs idées pour persuader leurs interlocuteurs et c’est à ce moment-là qu’ils sont susceptibles de se faire voler leurs idées. S’il n’existe pas de dispositif juridique spécifique pour protéger les idées, il existe tout de même des solutions. Voici les différentes possibilités de protection d’idées existantes.

Le brevet d’invention

Il permet d’acquérir un droit d’exploitation sur une zone spécifiée et pour une durée déterminée, un titre de propriété industrielle qui stipule par écrit que vous êtes propriétaire d’une invention. En France, une idée peut être protégée pendant 20 ans par un brevet d’invention. Cependant, toutes les idées ne bénéficient pas de cette protection. Jusqu’à présent, les logiciels informatiques, les appuis pédagogiques, les affichages d’informations ne bénéficient pas encore de ce type de brevet. Les logiciels peuvent être protégés par le droit d’auteur et par un brevet. Ces deux titres seront alors complémentaires, le droit d’auteur protégeant le contenu du logiciel et le brevet l’invention technique en découlant. L’ensemble du logiciel ne sera souvent pas breveté. Seule l’invention technique découlant du logiciel pourra être couverte par un brevet. Autrement dit, ce seront uniquement les éléments techniques utilisés par ce logiciel qui seront brevetés. Il existe également trois critères à respecter pour obtenir un brevet d’invention. Cette dernière doit être nouvelle, sa conception doit être inventive et susceptible de s’appliquer à l’industrie, y compris l’agriculture. 

Les dessins et les modèles

Mettre des dessins ou des modèles dans une invention semble anodin, pourtant c’est une bonne astuce pour protéger vos idées. Seules les inventions neuves et authentiques bénéficient d’une protection par les dessins et modèles. Tout en protégeant l’allure générale de votre création, les dessins ou les modèles les protègent également du vol. Toutefois, votre œuvre doit être bien percevable, précise et exécutable pour pouvoir être protégé. Il est à noter que la protection dure cinq ans, mais vous pouvez renouveler cette protection quatre fois pour la même durée.

Les marques de fabrique

Actuellement, la plupart des produits, des sociétés et des projets ont leur propre marque. Si les marques de fabrique défendent l’image d’un produit ou d’un service, ils peuvent également être utilisés pour protéger votre invention. Pouvant se manifester sous diverses apparences comme des chiffres, des dessins, des couleurs combinées ou bien des textes, les marques de fabrique peuvent distinguer vos produits des autres. À la différence des dessins et modèles et des brevets d’invention, la déposition d’une marque de fabrique sur votre invention le protège à durée indéterminée. Mais en ce qui concerne le monopole du territoire, il est limité.

Si ces procédés peuvent vous aider à protéger votre idée, il faut être vigilant avant de bénéficier de l’un de ces systèmes de protection. Évaluez son potentiel, vous aurez plus de chance de les mettre à l’abri. Chaque idée a ses propres caractéristiques. Pour distinguer la vôtre de celles des autres, vous devez mesurer la capacité d’innovation de votre idée. Une idée a sa propre valeur commerciale. À vous d’évaluer la vôtre en déterminant son utilité et sa force économique. Dans le monde du travail, n’importe qui peut vous tourner le dos pour de l’argent. Il est important de bien choisir les personnes qui vont vous entourer.

Quitter la version mobile