Comment choisir son logiciel de comptabilité ?

Les logiciels de comptabilité sont légions et il n’est souvent pas facile de faire son choix. La comptabilité reste souvent l’un des sujets difficiles pour les entrepreneurs qui n’y connaissent pour une grande partie d’entre eux quasiment rien. Alors comment faire son choix ? 

Comment choisir son logiciel de comptabilité ?

Les logiciels de comptabilité sont légions et il n’est souvent pas facile de faire son choix. La comptabilité reste souvent l’un des sujets difficiles pour les entrepreneurs qui n’y connaissent pour une grande partie d’entre eux quasiment rien. Alors comment faire son choix ?

Se lancer avec les fonctions essentielles d’un logiciel de comptabilité.

Au début de l’activité, l’acquisition d’un logiciel de comptabilité reste un coût tant en termes de temps que vous allez passer à comprendre comment il fonctionne que de prix si vous optez pour la gamme la plus chère. Le réflexe initial reste souvent de vouloir acquérir le logiciel le plus complet qui comprend toutes les fonctionnalités, puis de se contenter de gérer sa comptabilité grâce à un tableur Excel. La plupart des entrepreneurs n’ont en réalité que de faible besoin en termes de comptabilité et de logiciels car ils en délèguent une grande partie à leur expert-comptable. De manière basique, pour gérer votre comptabilité, sachez qu’un éditeur de devis et facture qui vous permettra de suivre les encours reste suffisant si vous n’effectuez pas vous-même vos bilans, compte de résultats, calcul de TVA… Il vous faudra souvent vérifier avec votre expert-comptable que celui-ci demeure compatible avec les logiciels qu’il utilise pour lui permettre rapidement d’intégrer vos données. Attention tout de même à ce qu’il ne vous conseille pas un logiciel car c’est plus arrangeant pour lui en vous donnant un logiciel qui fonctionne pour les entreprises plus évoluées mais n’est d’aucune utilité pour vous.

Les questions à se poser

Pour déterminer le logiciel qui vous convient, il suffit de répondre aux questions suivantes :

Les différents types de logiciels

Il existe différents types de logiciels. D’abord, ceux qui sont adaptés aux TPE. Ils vous permettent, en général, de réaliser vos devis et factures, de suivre votre encours et de gérer facilement vos déclarations de TVA. Relativement simple en prise en main, ils sont particulièrement utiles et suffisants pour ceux qui ont un expert-comptable. A titre d’exemple, QuickBooks se place comme un logiciel de comptabilité ergonomique et sécurisé, destiné aux TPE.

Les logiciels plus évolués qui vous permettent de gérer l’ensemble de votre comptabilité en interne, doivent être sélectionnés avec plus de soin. Ils peuvent vous permettre de gérer vos immobilisations, d’envoyer la liasse fiscale, de vous connecter à vos comptes bancaires, de créer votre bilan et compte de résultat par exemple. Ce type de logiciel s’avère souvent plus difficile à prendre en main car les fonctionnalités sont plus nombreuses.  Sage
Comptabilité Online répond à ce type de problématiques et intègre toutes les branches comptables telles que la gestion des stocks, des notes de frais ou encore la stratégie financière.

Les logiciels qui vous permettent à la fois de gérer votre comptabilité et votre gestion commerciale sont devenus les plus courants. Ils vous permettent à la fois de gérer votre processus commercial (devis, factures, suivi…) mais aussi que celui s’intègre directement dans votre comptabilité en validant, par exemple, un devis qui sera transformé en facture. Le logiciel EBP s’occupe de la comptabilité, de la gestion des paies ainsi que celle commerciale. Un outil efficace notamment pour les PME.

Les logiciels de comptabilité métiers. Ils sont spécifiques à votre activité et peuvent être utiles notamment car ils possèdent parfois des fonctions spécifiques comme le suivi de l’avancement d’un chantier ou le contrôle des couts spécifiques à votre métier.
Ils sont particulièrement intéressants quand vous êtes mono-métier ou que vous avez une activité artisanale. Pour cela, le logiciel CIEL s’avère aussi bien adapté aux indépendants, petites entreprises, professions libérales et de santé, qu’aux experts comptables.

Quitter la version mobile