Le changement : un acte normal qui bouleverse le normal

Quand on évoque le changement dans une entreprise, cette perspective provoque un effet de stress parmi les collaborateurs. Il se transforme en l’espace d’un éclair en réalité et celui-ci impacte souvent tous les services. Mais qu’est-ce qui a changé et continue ou continuera à changer finalement dans l’entreprise ?

Depuis une décennie, nus accueillons chaque nouveauté comme une évidence. Mais derrière chaque nouveauté tapie dans son ombre le changement s’impose et celui-ci sur de nombreuses facettes. Souvent notre obscurité personnelle ne nous focalise que sur une ou deux des facettes et surtout celles qui nous facilitent notre vie ou celles qui la perturbent. N’oublions pas que l’humain a besoin de temps pour s’adapter.

Les méthodes de travail et les tâches

S’il y a bien un élément qui est en permanence en changement, ce sont bien les tâches et les méthodes de travail. La prise en compte des nouvelles technologies a profondément bouleversé les entreprises et leur manière de fonctionner. Pour ne donner qu’un exemple, l’ordinateur est un outil essentiel et échanger par email un moyen incontournable. La mise en page et son corollaire l’écrit qui étaient une des compétences premières des dactylos et des secrétaires ont été transférées à tous ceux et celles qui utilisent l’écrit par l’intermédiaire de l’ordinateur. Ils se sont trouvés contraints en quelque sorte d’acquérir les compétences de dactylographie, de mise en page et de rédaction. Ce sont les logiciels performants qui ont imposé leur diktat et il est commun d’utiliser Word, Excel ou un CRM pour les commerciaux par exemple alors qu’ils dépendaient d’une assistante pour effectuer les tâches inhérentes à leur métier. Tous les secteurs sont impactés par l’informatique et le problème qui se pose à chaque évolution est la capacité des personnes à s’adapter aux nouvelles tâches ou à acquérir la compétence pour les utiliser. De même, alors qu’il était obligatoire de se rendre au sein de l’entreprise pour travailler, le télétravail s’impose pour le bien-être des salariés afin de pallier la réduction des coûts (réduire l’espace de travail) et de stopper la pandémie. Il est devenu le moyen pour continuer à travailler et une norme exigée par le gouvernement. A contrario on verra apparaitre le besoin de retrouver le chemin de l’entreprise où se tissent les précieuses relations humaines.

Des applications à la pelle

Il faut reconnaître que les nouvelles technologies y vont bon train et se sont succédé. Alors qu’hier, on utilisait seulement Skype, la suite Adobe ou le Pack Office, désormais ce sont des Slacks, Zoom, Discord, Facebook, Twitter, Instagram, Pinterest, Doodle, qui sont devenus les nouveaux outils… On ne compte plus les applications qui vont influencer notre manière de travailler. Le pire reste que quelques-unes ne sont que des effets de mode et vont disparaître comme elles sont apparues et nous auront peut-être fait perdre du temps pour acquérir leurs fonctionnalités. Prendre aujourd’hui rendez-vous chez un médecin passe par des plateformes comme Doctolib. Les médecins autrefois résistants à la téléconsultation sont devenus des experts avec la crise sanitaire. Il est évident que cette transformation des tâches a souvent pour objectif la réduction des coûts. 

Exit mobile version