Les start-up pionnières qui ont cassé les codes

D’un coup de baguette magique de leur idée de génie, dépassant les préjugés et idées reçues, les fondateurs et cofondateurs des start-up pionnières ont cassé les codes qui étaient un véritable carcan dans la vie des Français mais aussi pour l’économie. Ils ont apporté de nouvelles conceptions de vivre et ont été porteuses d’espoir et d’inspiration.

BlaBlaCar, le précurseur d’une nouvelle manière de vivre

Valorisation Septembre 2015

Valorisée à 2 milliards de dollars, BlaBlaCar fait partie des pionnières qui ont acquis le statut de licorne.

Fondée en 2006 par Frédéric Mazella, Francis Nappez et Nicolas Brusso, cette start-up est devenue le leader mondial du covoiturage longue distance. Elle a créé une véritable émulation dans l’hexagone cassant les codes du transport traditionnel. Elle justifie de 90 millions d’utilisateurs en 2021 dans 22 pays. Après une baisse d’activité de 30 % due à la pandémie, BlaBlaCar lève 115 millions de dollars pour ouvrir de nouveaux horizons. Son objectif est de vendre des billets de train en plus des trajets en covoiturage ou en bus afin de devenir l’appli de référence pour les transports de moyennes et longues distances, en premier lieu dans l’Hexagone puis dans les 22 pays où elle est déjà implantée. A partir de 2023, BlaBlaCar complètera son offre en proposant à l’utilisateur de coupler un trajet en train et en covoiturage sur un seul billet. Elle regarde l’avenir et mise sur le modèle qui lui a permis d’être leader en Russie : s’appuyer sur des compagnies de bus locales en Inde, au Brésil ou encore au Mexique. 

« L’idée de BlaBlaCar est venue à Frédéric Mazzella au moment de Noël, parce qu’il n’avait pas réussi à trouver de place dans le train pour rentrer chez lui, passer les fêtes en famille. Sa meilleure décision dans son entreprise ? C’est « de ne pas avoir voulu être le seul et unique chef à la tête de l’entreprise, mais de partager celle-ci avec d’autres cofondateurs », il est fier d’avoir constitué un véritable trio. Il s’agissait d’une équipe très complémentaire pour lancer et scaler une startup « L’un détenait la vision de la confiance et du produit, l’autre maniait la technique en charge et le troisième s’occupait des levées de fonds et de l’internationalisation ». Un trio gagnant. »

Frédéric Mazella, président-Fondateur de BlaBlaCar

Deezer, une pépite française du streaming musical

Valorisation Août 2018

Valorisée à 1,4 milliard d’euros Deezer.com est devenue la 4ème licorne en France, lors de sa levée de fonds de 160 millions d’euros.

C’est un site d’écoute de musique gratuit illimité et légal, créé en août 2007 par Daniel Marhely et de Jonathan Benassaya. Cette levée a permis à Deezer d’accélérer son développement et de résister à la concurrence de Spotify. Le site propose aux utilisateurs d’écouter librement plus de 73 millions de titres, entre autres, disponibles dans 180 pays. Grâce au réseau communautaire de plus de 16 millions de membres, les deezernautes peuvent échanger et partager leurs playlists. Le concept de Deezer rémunère les artistes et l’ensemble des ayants droits en partageant avec eux leurs revenus publicitaires. Deux ans après avoir lancé Deezer, ils ont intégré des formules d’abonnement payants donnant accès à davantage de services. 

« L’idée vient de Daniel Marhely, 24 ans, autodidacte, qui a arrêté l’école à 16 ans pour se consacrer à sa passion : l’univers du net. Il avait créé en avril 2006 un site de partage de musique sous le nom de Blogmusik. Le site existait mais sans accord avec la Sacem. Jonathan Benassaya a rejoint Daniel dans l’aventure en janvier 2007 pour réfléchir à une stratégie de « légalisation » du site. A ce moment-là, crise du marché oblige, le site stagnait et sa place interdite par la Sacem devenait une entrave. Nous avons décidé de fermer Blogmusik pour négocier avec les ayants droits. Le 22 août 2007, un premier accord était signé avec la Sacem et Blogmusik a pris le nom de Deezer.com. Nous devions d’une part convaincre la Sacem et par la suite les maisons de disques de nous rejoindre dans ce nouveau business model. Ce qui ne fut pas simple… »

Jonathan Benassaya, ex PDG de DEEZER et fondateur de stream nation

Veepee (vente-privée), la réussite sans levée de fonds

Valorisation Juillet 2007

Veepee (anciennement Vente-privee.com) est une entreprise de commerce électronique. Elle propose des ventes événementielles en ligne.

En 2001, le site en ligne vente-privee.com voit le jour sous l’impulsion de Jacques-Antoine Granjon et de ses 7 associés. Le principe : vendre sur une courte durée une sélection limitée d’articles de grandes marques, à des prix très avantageux (réductions allant jusqu’à – 70 % par rapport aux prix conseillés). vente-privee.com devient en près de 15 ans la référence des ventes événementielles. Le site s’est imposé aujourd’hui dans de nombreux secteurs : accessoires de mode, équipement de la maison, jouets, articles de sport, high-tech, voyage, vin, gastronomie, billetterie… vente-privée, appelé Veepee depuis 2019, emploie 5 500 salariés et a réalisé un chiffre d’affaires de 3,8 milliards d’euros en 2020, avec 120 millions de produits vendus par an à 72 millions de clients,  » membres  » du site, 4,5 millions de visiteurs uniques par jour. Après la crise sanitaire, Jacques-Antoine Granjon son fondateur confirme la solidité de l’entreprise malgré les bouleversements multiples.

La réalité de l’entrepreneur c’est de se poser la question essentielle : comment mon entreprise va continuer à grandir dans un univers toujours plus concurrentiel, à générer la meilleure qualité de service aux clients, à satisfaire les collaborateurs en respectant le meilleur équilibre entre revenus du travail et revenus du capital et à saisir les nouvelles opportunités ou idées innovantes. 

« A chaque fois qu’un client achète quelque chose sur Veepee, c’est un petit miracle qui survient. Il aurait pu être ailleurs, il aurait pu ne pas le faire ! C’est pour ça qu’il faut en prendre soin »*. « Je pense que dans un monde d’innovation, l’humain doit rester au centre de nos préoccupations. L’innovation ne doit jamais faire oublier que tout se passe par la relation humaine. »

Jean-Antoine Granjon, cofondateur et le PDG du site d’e-commerce Veepee

Propos recueillis dixième victoire « Service client de l’année

OVHcloud, Le champion national du Cloud porte bien son nom

Valorisation Août 2016

OVHcloud, anciennement OVH, est un fournisseur d’accès à Internet un opérateur de télécommunications pour les entreprises.

Fondé par Octave Klaba en 1999 et dirigé par Michel Paulin, OVHcloud sert aujourd’hui 1,6 million de PME, de grandes entreprises, de groupes technologiques et d’organismes publics dans plus de 140 pays, avec une offre complète de solutions de cloud privé, public et web à partir de son propre réseau mondial de plus de 30 datacenters, regroupant 400 000 serveurs sur 4 continents. Avec plus de 2 400 collaborateurs, un écosystème de plus de 350 partenaires et des capacités de R&D et d’innovation de premier plan, elle est une pionnière du cloud durable, avec une constante stratégie d’innovation dans les technologies respectueuses de l’environnement. Les derniers mois a mis en exergue son rôle essentiel dans la vie des entreprises. Le 8 mars 2021, elle prépare son introduction en Bourse pour accélérer sa croissance. 

« A travers le projet OVH , je voulais montrer une autre manière de créer des entreprises, de faire du business, qu’on peut adorer son travail, vivre de sa passion. J’essaie de montrer l’exemple et ce que peut être cette alternative en termes de management, d’organisation, de valeurs et de changement du monde. Finalement, quand je regarde le métier que j’ai choisi de faire… j’adore les ordinateurs, je suis un geek. Mais j’ai senti que les ordinateurs peuvent changer le monde. J’essaie d’impulser cela à travers OVH. Cet outil permet au monde de se transformer, et peut-être de créer quelque chose de meilleur dans lequel on vivra plus heureux. C’est un peu le rêve que je poursuis depuis le début. »

Octave Klaba, fondateur de OVHcloud
Quitter la version mobile