Le point de vue d’une agence média

Interview de Pierre Kanengieser, directeur du pôle digital de l’agence média Carat.

Comment un site peut-il « séduire » les annonceurs web ?

Il y a plusieurs composantes qui peuvent attirer les annonceurs vers votre site web. Déjà l’audience du site : plus le site est puissant et que son audience est qualifiée, plus les annonceurs seront intéressés pour communiquer sur ce site. Ensuite, le contenu : il est clair que sans un bon contenu et une bonne richesse éditoriale, on ne peut pas attirer d’annonceurs. L’éventail des formats publicitaires disponibles sur le site est également très important : les publicités peuvent être vendues au CPM (Coût Pour Mille impressions sur le site), c’est la façon la plus classique de vendre ses espaces publicitaires, au CPC (Coût Par Clic), en mettant ainsi l’accent sur la performance des publicités ou encore au CPA (Coût Par Acquisition), lorsque l’annonceur ne paye le site que lorsqu’il bénéficie d’une transformation générée grâce à lui. Les annonceurs sont aussi sensibles à la possibilité de partenariat et d’intégration éditoriale ou à la location de bases de données qualifiées pour ses campagnes d’emailing. Autre composante importante : la possibilité de communiquer via les différents comptes sur réseaux sociaux du site ainsi que sur les autres supports digitaux du site si il en dispose. (Application Smartphone, Tablettes…). Les sites proposent de plus en plus aujourd’hui des offres packagées pour une diffusion de la publicité en multi-canal.

Quels sont différents types de publicités qui peuvent être placées sur un site ?

Il existe une multiplicité de formats ! Il y a déjà les formats classiques : pavés, bannières, méga-bannières, sky-scraper (bannière verticale) et méga sky-scraper. Ensuite, il y a les formats plus évènementiels qui sont plus impactants : habillage de page, flash transparent en surimpression pendant quelques secondes et format interstitiel avec des visuels ou vidéos publicitaires qui s’affichent quelques secondes avant de laisser place au site. Les agences médias proposent des formules de caping permettant de limiter et donc maîtriser le nombre d’exposition d’un même visiteur à la même publicité. Il y a ensuite les formats in stream, lorsque les publicités sont intégrées au flux vidéo (présence vidéo situé avant un programme, largement utilisée sur les sites de télévision de rattrapage comme MyTF1 ou M6 replay). Enfin, on peut parler de l’intégration éditoriale qui fonctionne très bien si le produit est en bonne affinité avec le site et son audience.

Quitter la version mobile