Le confinement et le marché des piscines, un binôme gagnant

Le confinement et le marché des piscines, un binôme gagnant. Le nombre de piscines installées sur l’hexagone a quasiment doublé en dix ans, atteignant plus de 2 millions aujourd’hui. La France se situe sur la première marche du podium au niveau européen, et sur la deuxième au niveau international, c’est dire l’engouement des Français pour les piscines.

En 2020, 197.000 particuliers ont investi dans une piscine. Une hausse de 28% par rapport à 2019. Confinements, piscines fermées, forte chaleur… Il n’en fallait pas plus pour convaincre les Français de faire construire leur propre piscine. En 2020, 197.000 particuliers ont investi dans une piscine, soit une hausse de 28% par rapport à 2019. En août 2020, le nombre de commandes a augmenté de 98% par rapport à 2019, selon les chiffres de la Fédération des professionnels de la piscine et du spa. Une tendance qui se poursuit en 2021. « Les professionnels s’attendent à de très belles performances du marché sur les deux premiers trimestres 2021, a minima équivalentes à celles du dernier trimestre 2020 ». « Plus de 9 piscinistes sur 10 ont prévu d’embaucher d’ici la fin de l’année. » Face à une telle augmentation de la demande, les prix des fournisseurs et des matières premières bondissent. Une hausse des prix qui pourrait être basculée sur les consommateurs. Des professionnels du secteur estiment à 10% la hausse des prix pour une piscine à partir d’avril. En moyenne, les piscines font entre 20 et 25 mètres carrés et représentent un coût de 24.000 euros. Avec près de 3 millions de piscines, la France est devenue le deuxième marché au monde derrière les États-Unis.

Le confinement et le marché des piscines, un binôme gagnant.

Le nombre de piscines installées sur l’hexagone a quasiment doublé en dix ans, atteignant plus de 2 millions aujourd’hui. La France se situe sur la première marche du podium au niveau européen, et sur la deuxième au niveau international, derrière les États-Unis, avec près de 3 millions de piscines. En 2020, 197 000 particuliers ont investi dans une piscine, soit une hausse de 28 % par rapport à 2019. En août 2020, le nombre de commandes a augmenté de 98 % par rapport à 2019, selon les chiffres de la Fédération des professionnels de la piscine et du spa. Une tendance qui se poursuit en 2021. Face à une telle augmentation de la demande, les prix des fournisseurs et des matières premières bondissent. Des professionnels du secteur estiment à 10 % la hausse des prix pour une piscine à partir d’avril. En moyenne, les piscines font entre 20 et 25 mètres carrés et représentent un coût de 24 000 euros. l

La France est le 3ème Marché Européen sur la catégorie Maison & jardin.

C’est un secteur non affecté par la crise, malgré une perte de valeur en 2020 due à la fermeture des magasins et chantiers lors des confinements. Google a publié ses INSIGTHS sur les tendances de ce marché. 55 % des Français pensaient qu’aménager et décorer la maison, était la meilleure façon de dépenser son argent. Les Français y accordaient 796 euros de budget annuel. Et 42,5 % accordaient plus d’importance à leur logement qu’aux vacances et aux cosmétiques. Ils étaient déjà 3 consommateurs sur 4 à avoir acheté des articles Maison & Jardin en ligne. On constate une hausse du trafic web depuis le début de la pandémie Covid19 sur la catégorie Maison & jardin. Et ce trafic est majoritairement sur Mobile 59,65 %. Les ventes en ligne ont progressé de 8,5 % l’an passé et représentent désormais plus de 13 % du commerce de détail. Depuis le Covid-19, la catégorie Maison & Jardin est en forte croissance +40 % de requêtes année après année du 17 mars 2020 à aujourd‘hui, tiré à la hausse par le mobile.

Le meuble de jardin sort son épingle du jeu.

Au cours d’une année 2020 qui aura été marquée par la fermeture pendant trois mois de la majorité des points de vente de meubles, le constat est simple et toutes les familles du meuble affichent des résultats en recul sur l’exercice… à l’exception du jardin qui voit ses ventes progresser de 4,2%, soit plus de 550 millions d’euros de mobilier vendus. Le confinement entre mars et mai  lui aura donné un nouvel élan. Les Français se sont retrouvés bloqués dans leur logement et pour ceux qui jouissaient un jardin, une terrasse ou un balcon ont voulu leur donner une place pour leur donner du bien-être. Les ménages ont donc investi dès le début du confinement sur ces produits, certains acteurs de la vente en ligne multipliant leur chiffre d’affaires par plus de deux au cours du mois d’avril. De plus, contrairement à d’autres produits, les stocks étaient remplis en ce qui concerne le meuble de jardin car ils avaient été constitués avant le confinement. Il faut dire que le mobilier de jardin a un coté magique car il représente les vacances, les week-end et donc la liberté. Il en est de même des potagers qui ont créé un véritable engouement.

Quitter la version mobile