Avoir une culture du changement, un point c’est tout !

Si vous souhaitez aller plus loin qu’un simple changement ponctuel, vous désirez peut-être mettre en place une véritable culture du changement. Dans certaines entreprises, il représente un événement mais dans d’autres, il est entré dans les mentalités comme la norme. Les entreprises qui se basent sur un processus d’amélioration continue où le produit / service évolue sans arrêt demeurent souvent dans ce principe.

Faire du changement un non-évènement

D’abord ce qu’il faut comprendre c’est qu’une grande partie des résistances au changement tire son origine dans le fait que bon nombre de vos collaborateurs considèrent le changement comme un évènement. Cependant, considérer que le monde change de manière perpétuelle et que votre entreprise sera souvent amenée à évoluer et sans arrêt fait partie des évidences. Il s’agit donc avant tout de créer un nouvel état d’esprit et d’intégrer la culture du changement dans l’entreprise. Mais pourquoi la culture est-elle si importante ? D’abord parce qu’elle interagit avec la raison d’être de votre entreprise. Elle permet à chacun d’intégrer que le but de son action de chaque jour n’est pas de réaliser une tâche répétitive mais d’atteindre un but. Ainsi, une notion souvent répétée reste la satisfaction client qui est évolutive.

Communiquez davantage


Si vous souhaitez mettre le changement dans votre culture, aucun doute : vous devez être le plus transparent possible car il s’agit d’établir une relation de confiance avec vos collaborateurs. Ils doivent comprendre comment l’entreprise fonctionne et vers où elle va pour donner un maximum de sens à leur action et être force de proposition. Exposer votre vision que ce soit par des emailings, des signalisations avec vos valeurs, des vidéos avec la mise en avant de vos collaborateurs n’est pas un luxe. Une culture du changement s’entretient avec la relation de confiance et vos collaborateurs doivent comprendre les briques qu’ils posent et la manière dont ils participent à ce changement. Ceci sera d’autant plus vrai si votre entreprise doit subir plusieurs phases de transformation.

Faire du lancement de projets la norme


Dans une culture du changement, les projets sont la norme et il n’est pas rare de devoir instituer un fonctionnement et une organisation différente des structures traditionnelles. Il n’est pas rare que les équipes doivent s’organiser et se réorganiser sans cesse afin de permettre une plus grande flexibilité même au niveau de l’organisation. Si la composition de l’équipe peut être relativement stable, il s’agit souvent de faire appel à certaines compétences à certains moments et à d’autres suivant les nécessités du projet. Mettre la culture du changement implique donc de repenser éventuellement toute votre organisation et d’éclater l’organigramme afin qu’il soit plus dynamique et qu’il s’adapte mieux aux besoins de l’entreprise.

Vos managers comme clés


Si vous voulez que votre culture d’entreprise se diffuse, il faudra que le collectif et l’individuel se réunissent. Autrement dit que les collaborateurs s’impliquent, ce qui entraîne que vos managers doivent eux-mêmes bien comprendre le fonctionnement de l’entreprise. Ils doivent ainsi avoir des qualités différentes des structures purement pyramidales et savoir être par exemple à l’écoute. Ils servent de relais et vous ne pouvez les négliger car une dissonance peut vite devenir gênante en la matière. Il est souvent à noter que la culture du changement implique des décisions rapides et donc des niveaux hiérarchiques peu nombreux et un accès rapide au décisionnaire et donc de déléguer bon nombre de décisions qui peuvent être prises sans votre accord. Faire une transformation d’envergure nécessite d’associer les collaborateurs afin que tout puisse bouger plus vite. 

Exit mobile version