Améliorer son référencement naturel

La majorité des connexions sur les sites Internet se fait après un passage sur les moteurs de recherche. Et 70 % des clics sur les réponses des moteurs de recherche sont faites sur les sites qui bénéficient d’un bon référencement naturel. Alors comment améliorer son positionnement sur les moteurs de recherche ?

Une bonne position sur les moteurs de recherche est la condition sine qua non du développement du trafic d’un site Internet. Pour booster le trafic de son site, il faut donc agir sur le référencement naturel du site, c’est-à-dire faire en sorte que les moteurs de recherche associent les pages du site aux mots-clés tapés par les internautes pour leurs requêtes. Le principe est tout simple, mais son application, on va le voir, l’est moins. Pourquoi ? Car il existe beaucoup de sites et certains sont déjà bien placés, depuis longtemps. D’autre part, les internautes ne surfent pratiquement jamais au-delà de la deuxième page de résultats. Il faut donc faire sa place et obliger les moteurs de recherche à améliorer la prise en compte du site dans les résultats proposés.

Le principe

Il est relativement simple d’identifier les mots-clés correspondant au site, à l’activité de l’entreprise qu’il représente, ou encore aux produits ou services qu’il propose ; puis de faire en sorte que ces mots-clés se retrouvent bien placés sur le site. Ceci permet que les moteurs les y trouvent, identifient la corrélation, et présentent le site sur les réponses aux requêtes. Cette simple démarche, poussée au bout de sa logique, peut avoir un fort impact sur le site, son contenu, voire sa forme ou la technologie utilisée pour sa réalisation.
On voit encore des annonceurs surpris que leur très beau site en Flash n’apparaisse pas du tout sur Google. Mais il faut savoir que les moteurs de recherche ne « lisent » que le texte HTML (le texte « courant » sur les sites Internet). Même si cette limite, héritée des débuts de l’Internet, est en train d’évoluer, elle n’en reste pas moins un des cadres intangibles du référencement. Donc il faudra être attentif à l’équilibre entre le look et les impératifs du référencement.
Ainsi, les animations flash doivent être toujours insérées dans un « cadre » HTML et les textes importants pour le référencement ne doivent pas être intégrés en « images»  mais en HTML. Il faut savoir également que les jolies accroches ou logos très graphiques laisseront froids les moteurs de recherche…À l’inverse, n’écoutez pas certains « spécialistes » qui ne voudraient voir que des pages de textes sur votre site ! À quoi serviraient des pages bien référencées qui feraient fuir les nombreux internautes qui se connecteraient ? Comme toujours, la vérité est dans le bon sens et l’équilibre. Un grand visuel ou une vidéo, encadrée d’un texte pertinent, peuvent réunir les deux impératifs d’attrait et de visibilité.

Identifier les mots-clés

Identifier et sélectionner devrait-on plutôt dire. Certains mots-clés semblent évidents : un distributeur de matériaux de construction sélectionnera logiquement le mot « bâtiment » par exemple. Et pourtant, sur ce mot-clé ultra-fréquenté, qu’on qualifie de générique, son site sera noyé dans les profondeurs du classement. Il convient donc plutôt de sélectionner des mots-clés qualifiés : le nom d’un produit, le nom d’une marque distribuée ou le métier pratiqué par les clients. Ainsi le mot-clé « matériel » pour « plaquiste » apportera de meilleurs résultats… mais pour attirer les plaquistes. On voit là apparaître un autre aspect de cette recherche-sélection de mots-clés : il est important de définir tous ceux qui sont en rapport avec le contenu du site et de l’offre qu’il contient, pour en optimiser l’usage sur le site. Ainsi, sélectionner un ensemble de mots-clés rarement demandés offrira de belles opportunités à celui qui propose une réponse parfaitement adaptée.

Agir sur le site

L’objectif est ici de mettre en valeur les mots-clés
sur le site. Les moteurs de recherche doivent pouvoir les repérer
facilement, et se laisser convaincre. Pour mettre cette démarche en
œuvre avec énergie, le site doit être considéré à ce stade comme un
porteur de mots-clés, avant même toute autre fonction ! Si le site
existe déjà, il sera pertinent d’aller jusqu’à remettre en cause le
rubriquage du site, et créer peut-être de nouvelles rubriques ou
sous-rubriques. Il faudra aussi penser à changer ou adapter les pages
existantes, vérifier puis améliorer la « lisibilité » de la page
d’accueil …

Insérer les mots-clés

Comment ? L’opération est assez
simple car il suffit de les insérer dans des textes. Titre, texte
chapeau de la rubrique, descriptif du produit, témoignage utilisateur,…
chaque partie de texte peut être mise à contribution pour augmenter
l’occurrence des mots-clés. Attention toutefois : il doit s’agir d’un
vrai texte et non pas d’une zone de texte factice composée de répétition
des mots à placer. Le mot-clé répété indéfiniment sera impitoyablement
rejeté par les moteurs de recherche, car ceux-ci tiennent à leur
crédibilité. Impossible donc d’essayer de les tromper. Par contre,
pourquoi ne pas créer de nouvelles pages sur le site, spécifiquement
consacrées à vos mots-clés, c’est-à-dire aux produits, à leur usage et à
un discours corporate ? Opérez toutes les modifications et adaptations
identifiées, selon un plan préalable. Mais attention toujours car Google
juge sans indulgence la pertinence de l’emploi des mots-clés sur votre
site !

Les agences spécialisées

Il existe des agences qui
proposent des prestations de référencement naturel. Leur démarche est
assez efficace car elles mettent en œuvre tout ce qui est envisageable
pour développer le trafic sur le site (netlinking, sites satellites,
création de contenu texte et vidéo, reporting,…). Faire appel à une
agence spécialisée est la solution à adopter quand le référencement
naturel se révèle d’une importance stratégique pour l’entreprise.

À ne pas faire

• Ne pas accorder d’attention au référencement naturel. Car ne viendront sur le site que ceux qui en ont appris l’existence. Une campagne d’e-mailing peut contribuer à améliorer le trafic, mais on ne peut en attendre que 1 à 3 % de connexions.
• Utiliser des mots-clés génériques tout simples. Quels que soient vos efforts, vous ne serez pas présent sur les deux premières pages de réponse et pour ainsi dire pas présent du tout.

Exit mobile version