Un salarié compétent veut quitter votre entreprise, comment réagir ?

Vous comptiez sur ce salarié qui est un pilier de votre entreprise et voila qu’il veut partir. Il vous reste un mince espoir de le retenir mais pourquoi ne pas essayer de le faire revenir sur sa décision si cela es encore possible. A vous de saisir votre chance !

La vague 1 du Baromètre des salariés BVA-BPI group s’est intéressée à la santé et au bien-être au travail des salariés français. Ce sondage a été réalisé du 6 au 10 février auprès d’un échantillon représentatif de 1006 salariés âgés de 15 ans et plus.

Votre salarié sent peut-être que ses aspirations et ses opinions ne sont pas prises en compte dans cette entreprise. Pour garder votre salarié, faites en sorte qu’il se sente entendu… ou plutôt écouté !

Dialoguer

Dans n’importe quelle situation tendue, le dialogue reste l’arme imparable. En ayant une bonne discussion avec votre salarié, vous découvrirez sans doute ce qui lui donne envie de prendre la clé des champs.

Négocier

Votre salarié ultra-compétent veut démissionner ? Il va vous falloir la jouer fine alors ! Augmentation de salaire ? Avantages supplémentaires ? Redéfinition du poste ?… À vous de trouver la meilleure formule pour le faire changer d’avis.

Offrir des perspectives

Peut-être votre salarié a-t-il l’impression que son développement au sein de l’entreprise est limité, voire bouché. Proposez-lui de faire une formation par exemple. Et n’oubliez pas de lui exposer les perspectives de développement que vous imaginez pour lui dans l’entreprise.

Améliorer ses conditions de travail

Les conditions de travail de votre perle rare sont-elles suffisantes pour lui donner envie de continuer avec vous ? Allez, un petit effort ! Un bon ordinateur, une chaise confortable, une décoration agréable, mais aussi une ambiance positive : tous ces éléments pourront faire changer d’avis votre salarié.

Selon le baromètre cité, 70% des salariés se disent satisfaits de leur ESPACE DE TRAVAIL mais la configuration de cet espace introduit de fortes disparités. Si 82% des salariés travaillant dans un bureau sont satisfaits de leur espace de travail, ils ne sont que 57% chez les salariés en open space.

Lui témoigner de la reconnaissance

N’oubliez pas de remercier votre salarié démissionnaire pour tous ses efforts. Et oui, les salariés aussi ont besoin de preuves d’amour !

Proposer de nouvelles responsabilités

Peut-être votre salarié se sent il frustré de ne pouvoir s’engager autant qu’il le voudrait pour votre entreprise, peut-être se sent-il sous employé ? Faites-lui confiance et définissez avec lui les responsabilités qu’il voudrait prendre.

Proposer de nouveaux objectifs

Une erreur d’évaluation des objectifs de votre salarié sont parfois la source d’un désengagement de la part des salariés et peuvent même lui donner envie de partir. Revoyez ses objectifs à la baisse s’il ne suit pas la cadence ou augmentez-la s’il s’embête. Effet garanti !

Selon le baromètre, plus d’1/3 des salariés français estiment que leur CHARGE DE TRAVAIL est trop importante, et notamment 41% des 40-49 ans et 41% des salariés du public.
• Près d’1 salarié sur 2 (52%) a ressenti au cours des derniers mois une FATIGUE LIÉE À UNE SURCHARGE DE TÂCHES MULTIPLES qu’il ne
réalisait pas auparavant
• Le « BURN-OUT » : un phénomène susceptible de toucher 6 salariés sur 10 (63%). 34% pensent pouvoir y être confrontés un jour, 12%
craignent d’en vivre un prochainement et 17% en ont déjà été victimes.

Transformer votre management

Si votre « salarié de l’année » a envie d’aller voir ailleurs, votre type de management y est sûrement pour quelque chose. Être accompagné d’un coach spécialisé peut dans ce cas là s’avérer très précieux.

Former des personnes aptes à le remplacer

Si vous avez déjà essayé de mettre en pratique ces différents conseils, plus qu’une seule solution : former du personnel pour remplacer votre salarié. Prévoyez de mettre en place ce « plan B » suffisamment en avance afin de ne pas vous retrouver coincé.

Exit mobile version