Que peut vous apporter la fiduciaire Suisse ?

En tant que puissance économique, la Suisse dispose d’un des plus grands marchés financiers et commerciaux du monde. Nombreux sont les porteurs de projet qui veulent bénéficier de la fiscalité réduite de ce pays, où il est possible de négocier avec le service fiscal des impôts pour garantir les meilleures conditions de développement à l’entreprise. La Suisse est aussi appréciée pour sa stabilité sociale et économique notamment entre l’État, le patronat et les salariés.

L’implantation d’une entreprise sur le territoire helvétique est un projet qui exige une préparation et surtout une expertise en ce qui concerne les démarches administratives, la fiscalité, la gestion… Des qualités et tâches qui peuvent être à la portée d’un bon dirigeant d’entreprise sans nul doute, mais qui risquent fortement de le contraindre à laisser de côté le cœur de ses activités. Le meilleur moyen de réussir son implantation en Suisse est donc de faire appel à une fiduciaire.

Quelles sont les missions d’une société fiduciaire ?

La fiduciaire peut jouer de nombreux rôles dans l’implantation et le fonctionnement d’une entreprise en Suisse. Il s’agit de services d’accompagnement et d’administration qui contribuent au développement de l’activité sur le territoire helvétique.

L’administration d’entreprise

La fiduciaire peut se charger des tâches administratives courantes de l’entreprise et notamment la gestion de la paie ou des ressources humaines, afin que les dirigeants puissent se consacrer entièrement à leurs activités.

La délégation de ces tâches est un moyen en effet de gagner du temps au quotidien, d’autant plus que l’efficacité de celle-ci est garantie grâce à des procédés modernes tels que la digitalisation et la dématérialisation des documents, etc.

La gestion de la comptabilité

La gestion de la comptabilité est l’une des tâches qui peut être incluse dans les services proposés par une société fiduciaire en Suisse, qui peut d’ailleurs se charger également de la trésorerie. Grâce à son expertise, elle peut fournir les solutions les plus adaptées à la tenue de comptabilité de l’entreprise, gérer les paies, la trésorerie, établir les comptes annuels

Elle met à disposition toutes les données comptables qui peuvent être utiles aux prises de décisions dans l’établissement et leur impact financier sur celui-ci, sans oublier que certaines informations comptables peuvent aussi avoir leur utilité au niveau légal.

Enfin, l’entreprise fiduciaire peut également être chargée de l’audit comptable lorsque celui-ci s’avère nécessaire.

Représentation fiscale de l’entreprise

La fiduciaire peut aussi jouer le rôle de représentant fiscal de l’entreprise dès lors que celle-ci est établie officiellement à Genève, Berne ou Lausanne et que son revenu ne dépasse pas les 100 000 CHF. D’ailleurs, selon la réglementation en vigueur sur ce territoire, la désignation du représentant fiscal est une obligation à laquelle l’entreprise ne peut déroger, une fois ces conditions remplies.

Dans ce cadre, les missions de l’entreprise fiduciaire consisteront en la réalisation des démarches d’inscription de l’établissement au registre des assujettis TVA, à la déclaration de la TVA ainsi qu’à sa récupération. Elles concernent également le contrôle de documents fiscaux, l’analyse de l’assujettissement de l’entreprise à la TVA, la réalisation des formalités relatives aux importations, la vérification des taxations, etc.

Il est important de préciser que la création d’entreprise en Suisse exige également la présence d’un représentant domicilié sur place et dans certains cas, d’un représentant accrédité tel que l’entreprise fiduciaire qui aura la charge de la gestion du patrimoine de l’entreprise. Ce dernier peut, en sa qualité de représentant, assurer un accompagnement dans la création de l’entreprise, mais aussi dans sa liquidation et autres démarches administratives.

L’accompagnement d’une fiduciaire suisse dans les prises de décision

La vie de l’entreprise étant jalonnée par des prises de décisions stratégiques, il reste toujours préférable de se faire assister par un expert afin de s’assurer de leur bienfondé dans la réussite des projets et la bonne marche de l’activité en général.

L’entreprise fiduciaire peut également intervenir sur ce point, en proposant des solutions adaptées et élaborées sur la base des données comptables et financières de l’entreprise. Ces conseils peuvent être utiles dans l’optimisation de la rentabilité de l’activité, mais aussi à d’autres niveaux de l’organisation comme la relation clientèle ou les partenariats.

Quel est l’intérêt de faire appel à une entreprise fiduciaire en Suisse ?

Faire appel aux services d’une société fiduciaire en Suisse est la garantie de pouvoir bénéficier des avantages suivants :

Un gain de temps et de productivité

Diriger une entreprise est une responsabilité qui exige du temps et en recourant à une fiducie, il devient possible d’en gagner puisque toutes les tâches répétitives et chronophages sont déléguées à un expert. Ce temps gagné pourra ainsi être utilisé pour se concentrer sur la mise en œuvre des projets et impacter positivement la productivité de la société. Notez que les prestations de la fiduciaire peuvent inclure l’assistance et le conseil pour le développement des activités.

Éviter les erreurs administratives dans un pays qu’on ne connait pas

Eh oui ! La France et la Suisse ne fonctionnent pas de la même manière. De fait, un chef d’entreprise peut être habitué à gérer ses affaires et sa fiscalité en France, mais il devra s’adapter dans un autre pays. Une fiduciaire suisse est quant à elle habituée à gérer l’aspect administratif et fiscal d’une entreprise avec les règles suisses, et pourra donc vous guider en conséquence ou réaliser pour vous les démarches adéquates.

Une économie sur les impôts

En confiant la gestion de la fiscalité de l’entreprise à une société fiduciaire, l’entreprise se donne les moyens de profiter d’une fiscalité optimisée, puisque cet expert est le plus à même de trouver les solutions permettant de réaliser des économies sur les impôts.

Une entreprise peut même faire des économies dans le sens le plus large, dans la mesure où le recours aux services d’une fiduciaire peut être considéré comme un investissement. La délégation des tâches liées à la comptabilité et à l’administration constitue en effet un moyen de s’affranchir du processus de recrutement d’un ou plusieurs salariés et tout ce que cela implique en matière de charges.

Une gestion comptable optimisée

Tout comme la fiscalité, la comptabilité de l’entreprise sera gérée de manière à s’adapter à la santé financière de cette dernière. En ayant accès en tout temps aux données relatives aux comptes, il devient plus aisé de procéder à l’évaluation de l’impact financier de chaque décision prise au sein de la structure.

Exit mobile version