Avant de lancer un projet, analyser sa faisabilité

Cela peut paraître anodin mais avant tout lancement de projet ou tout changement, faire le bilan des forces et faiblesses de votre entreprise reste le B-A.BA pour être sûr que votre tentative ne tombe pas à l’eau.

La faisabilité du projet

Faire un bilan des forces et faiblesses de l’entreprise demeure avant tout une base car il s’agit d’évaluer si vous disposez des ressources nécessaires à vos ambitions ou pouvoir y faire appel en cas de besoin. Le changement est une forme de projet dans lequel on transforme une partie de l’entreprise donc autant contrôler en amont que vous avez les moyens de le faire d’une manière ou d’une autre. Inutile de vous lancer dans l’aventure si vous ne pouvez vous permettre de la mener à bien ou si vous devez au préalable vous assurer que vous pourrez bien obtenir de quoi la mettre en place. Dans le cas où les ressources ne sont pas présentes, il vous faudra alors trouver des solutions pour pallier ces faiblesses voire optimiser vos forces. Il s’agit de vérifier que la mise en œuvre du changement a une réelle potentialité à être réalisée, un intérêt ou encore qu’elle ne fasse pas peser trop de risques à l’entreprise. Surtout, l’étape de l’analyse des forces et faiblesses permet de se poser des questions judicieuses et d’anticiper des problématiques qui peuvent survenir ou mettre à mal votre désir de changement. Une étape qui sert donc avant tout à prendre du recul.

L’humain au cœur de la réussite du projet

Dans la plupart des cas de lancement de projet, vous n’avez pas à identifier les personnes qui seront clés dans votre entreprise et celles qui seront moteurs du changement. Or, dans le cadre du changement, la donne est un peu différente puisqu’il y a déjà un existant qu’il vous faudra transformer. Il s’agit donc de prendre en compte notamment la capacité de votre personnel à accepter le changement car tout le monde ne sera pas forcément prêt à se former ou encore à le réaliser sans rechigner à la tâche ou traîner des pieds. Vous devez absolument identifier les personnes qui pourraient freiner la démarche car elle implique souvent la nécessité à les sensibiliser au changement. Pour cela, il reste conseillé d’effectuer des échanges informels et comme nous le verrons plus tard d’associer les parties prenantes à votre démarche. Vous pourrez ainsi rapidement savoir qui désire le changement et qui risque de s’y opposer. Il s’agit avant tout de pouvoir traiter les objections car il y en aura presque toujours du simple fait que le changement impose de casser des habitudes. Vous pouvez également, grâce à cette manière de fonctionner, obtenir des informations sur ce qui pourrait ralentir la mise en place ou trouver des ressources auxquelles vous n’avez pas pensé et qui contribueraient à la réussite du changement. Une bonne raison d’analyser avec rigueur tous les impacts du changement.

Les éléments habituels à vérifier

Bien entendu lorsque vous procédez à la vérification des éléments, il s’agit avant tout de prendre en compte les risques que font peser une telle démarche à votre entreprise. Qui dit changement dit perturbation donc impact sur différents domaines qui peuvent aller de votre trésorerie en passant par un abaissement de la production, en allant jusqu’à perturber vos ventes. Le changement perturbe les organisations et il reste donc capital de vérifier que vous avez les ressources autant financières qu’humaines pour réaliser votre démarche. Se former ou encore exécuter une nouvelle tâche peut prendre un certain temps à vos collaborateurs et ralentir temporairement certains pans de votre entreprise mais aussi ralentir l’ensemble. 

Exit mobile version