Autres méthodesBusinessCréer

Voitures automatiques : Stanley Robotics lève 3,6 millions d’euros

Ce 23 mai, la jeune pousse vient d’annoncer la fin d’une levée de fonds de 3,6 millions d’euros. Réalisé auprès d’Elaia Partners, du fonds Ville de Demain géré par Bpifrance dans le cadre du Programme d’investissements d’avenir (PIA) et d’Idinvest Partners, ce tour de table servait lui servir à exporter son robot voiturier à l’international.

Stan, le robot voiturier

La start-up Stanley Robotics voit le jour en 2015, sur l’idée de trois entrepreneurs : Clément Boussard (CEO), Aurélien Cord (CTO) et Stéphane Evanno (COO). Issus du secteur de la recherche en technologies pour véhicules autonomes, ceux-ci décident de monter leur boîte pour créer un voiturier automatique ! Stan, le robot capable de déplacer et garer n’importe quelle voiture, prend en charge les véhicules à leur arrivée dans un aéroport, une gare… et s’occupe de l’amener jusqu’à un emplacement de parking avant de la ramener à son propriétaire. Cette dernière action s’avère possible grâce à la connexion établie entre le billet d’avion et Stan. Un système ingénieux qui a valu à la jeune pousse de signer un partenariat avec ADP (Aéroports De Paris, ndlr) et de voir son robot utilisé à Roissy Charles De Gaulle moins d’un an après sa naissance.

Une levée de fonds à 3,6 millions d’euros

Réalisé auprès d’Elaia Partners, du fonds Ville de Demain géré par Bpifrance dans le cadre du Programme d’investissements d’avenir (PIA) et d’Idinvest Partners, ce tour de table s’élève à 3,6 millions d’euros, ce que commentent les différents investisseurs : « Les équipes d’Idinvest Partners se réjouissent d’accompagner l’exceptionnelle équipe menée par Clément, Aurélien et Stéphane dans cette seconde phase palpitante du développement de Stanley Robotics. Nous sommes fiers de participer à une aventure qui met une technologie disruptive et parfaitement maîtrisée au service de l’expérience des voyageurs, tout en permettant de faire naître le véhicule autonome un peu avant l’heure ! » déclare Louis Bo, Associate chez Idinvest Partners. Ludovic Le Moan, CEO et fondateur de Sigfox, Key advisor de Stanley Robotics, affirme de son côté : « Quand j’ai rencontré les fondateurs de Stanley Robotics, j’ai tout de suite vu en eux le potentiel d’un futur acteur mondial des véhicules autonomes. Je les suis depuis 2 ans. Ils vont très vite et ils iront loin! »

Un futur d’expansion

Les fonds levés devraient permettre à la jeune pousse de jauger le marché international et de définir un plan d’action avant de se lancer à la conquête du monde ! « Cette levée de fonds, va nous permettre de maintenir la cadence et voir encore plus grand » indique Clément Boussard, CEO et fondateur de Stanley Robotics. Stéphane Evanno, COO et co-fondateur de la start-up, précise : « Europe, Amérique du Nord, Asie, Golfe.. ; nous regardons attentivement toutes les zones où le trafic aérien va exploser dans les prochaines années. Nos robots sont la seule solution pour les aéroports de gagner jusqu’à 50% de place en plus dans leurs parkings, sans avoir besoin de créer de nouvelles infrastructures. »

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page