Actualité

[Économie] Valéry Giscard d’Estaing réclame la suppression du 8 mai férié

Valéry Giscard d’Estaing, l’ancien président de la République, a annoncé hier sur Europe 1 qu’il souhaitait la suppression du 8 mai chômé.

Le 8 mai chômé, jour de la célébration de l’armistice de la seconde Guerre Mondiale, représente pour Giscard un jour où la France ne travaille pas et. « Ce n’est pas simplement une journée fériée, c’est aussi une journée chômée, où la France ne travaille pas, où la France, qui n’a pas de croissance, va se reposer trois jours. C’est tout à fait illogique », déclarait l’ex-président sur Europe 1.

Âgé de 88 ans, Giscard s’est également rappelé, l’impact de l’annonce de l’armistice. « Le 8 mai, pour moi, est émouvant car j’étais sur un char en Autriche. On avait traversé l’Allemagne. On était dans un petit champ, avec des pommiers, et tout à coup, on nous dit : « C’est fini, on s’arrête, c’est l’armistice »… On a été pris par surprise ! On ne s’attendait pas à cela », a-t-il révélé.

L’ancien président de la République n’est pas le premier à contester ce jour férié chômé. En 1959, le général Charles de Gaulle avait supprimé ce jour non travaillé et avait remis les Français au travail. Toutefois, en 1981, le président François Mitterand avait réinstauré ce jour chômé.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page