Actualité

Une attaque informatique sur les notes d’un tube d’AC/DC

La nouvelle est déconcertante. Ibtimes rapporte une attaque informatique conséquente de l’Organisation de l’énergie atomique iranienne sous une forme peu habituelle : les ordinateurs se sont mis à jouer le morceau Thunderstruck du célèbre groupe australien.

Des conséquences de grande ampleur

C’est un employé de F-Secure, Mikko Hypponen, qui a révélé la teneur peu commune de cette attaque, en dévoilant le courriel de son homologue iranien. Les réseaux de Natanz auraient été mis hors service, ainsi que Fordo près de Qom.

Un danger potentiel pour la cybersécurité

On peut songer à l’attaque du virus Flame en début d’année, qui n’avait pas non plus manqué de susciter le buzz : selon les experts, ce serait un tout autre outil qui en serait à l’origine, le bien connu Metasploit.

Il s’agit d’une suite d’outils permettant à l’origine de trouver les vulnérabilités au sein des systèmes informatiques complexes. Le degré de danger est ainsi très élevé, et quiconque saurait manier cet outil à mauvais escient serait une menace pour la cybersécurité. La touche d’humour a toutefois secoué de rires et d’incrédulité la bulle internet.

Ce qui n’empêche par des inquiétudes plus sérieuses : le nucléaire pris pour cible, c’est précisément la possibilité de voir échapper au contrôle des autorités iraniennes des engins de destruction.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page