Actualité

Un troisième mandat pour Parisot ?

Après avoir accordé la réforme des statuts du Medef lundi, permettant à la présidente sortante, Laurence Parisot, de se représenter pour un troisième mandat en juillet, les candidats à la présidence sortent les crocs.

« C’est pas complètement une surprise […] Le vrai sujet, c’est qu’on a un processus démocratique, on va voter le 28 mars, d’abord en conseil exécutif pour convoquer une AGE (Assemblée générale extraordinaire), et après il y a l’AGE », a déclaré mardi Geoffroy Roux de Bézieux, président du groupe Virgin Mobile France, un des rivaux de Mme Parisot. « La vraie étape, c’est l’AGE », a-t-il insisté.

Le comité statutaire, saisi par l’actuelle patronne des patrons, propose des mandats de cinq ans, sans limitation de nombre, pour tout candidat, y compris les présidents sortants. Cette réforme devrait être applicable dès la prochaine élection. « Je ne crois pas que ce sera accepté, le sentiment majoritaire est qu’il faut à la tête du Medef un entrepreneur, un patron en activité et c’est impossible de combiner 10 ou 15 ans à la tête de cette organisation et son entreprise », a ajouté le fondateur de The Phone House.

Selon Pierre Gattaz, président du Groupe des fédérations industrielles, «Ce n’est pas une surprise » que les membres du comité statutaire, «nommés par Laurence Parisot », émettent un avis favorable. «Le changement des statuts est typiquement pour que Laurence Parisot puisse rester à son poste. Ce n’est pas très exemplaire, ce n’est pas très démocratique», a-t-il déclaré sur France 2.

Par ailleurs, M. Gattaz manifeste ouvertement son opposition à un changement de statuts, qui détériore, selon lui, « l’image du Medef » et se dit confiant quant au rejet de cette proposition prochainement. Il s’oppose également aux mandats longs, en précisant que le Medef « a besoin de respirer ». «Quand on reste longtemps, on n’a plus le pouls du business, des salariés, des fournisseurs (…) on n’a plus le sens des urgences pour la promotion des entreprises», a conclu Pierre Gattaz.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer