Actualité

Un Etat totalement en faillite: les mots de Michel Sapin

Le ministre du travail, Michel Sapin, a déclaré dimanche dernier, lors du « Forum » Radio J, que la France était un « Etat totalement en faillite». Un dérapage involontaire ou simple provocation de la part du ministre?

Interrogé dimanche sur Radio J pour savoir s’il considérait comme François Fillon, en juillet 2008, être à la tête d’un «Etat en faillite» ou comme Michel Rocard qu’il y avait «le feu», M. Sapin a répondu que la France est un « Etat totalement en faillite ». 

«C’est la raison par laquelle, il a fallu mettre en place des programmes de réduction des déficits et aucune sirène ne doit nous détourner de cet objectif de la diminution des déficits, c’est fondamental pour le financement de notre économie, et la création d’emplois», a-t-il ajouté pour rectifier le tir.

Par ailleurs, le ministre a assisté sur le fait qu’il y a «une urgence sociale et une urgence économique» et que c’était pour cette raison que le gouvernement avait «pris des décisions immédiates en terme de relance de l’Europe de la croissance, de politique d’emploi […] Et en même temps agir dans la durée».

Le résultat des chiffres du chômage de décembre est «le signe d’une activité économique pas aussi dégradée que ce que l’on dit et j’y vois aussi le signe d’une politique qui avait retenu un certain nombre de licenciements », a-t-il expliqué. «Ce qui permet d’avoir pour l’année 2013 une vision plus positive que celle que l’on entend habituellement», a-t-il poursuivi.

«C’est tout cela qui nous permet de penser qu’au cours de l’année 2013, peut-être au second semestre 2013, il devrait y avoir un rebond de la croissance en Europe et en France» grâce aux différents dispositifs proposés par l’actuel gouvernement pour créer de l’emploi qui ont pour objectif «l’inversion de la courbe du chômage».

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page