Actualité

Travail dominical : le projet qui divise

« On ne doit pas imposer à quelqu’un de travailler le dimanche ! ». Voilà la réaction qui surgit suite à la décision du gouvernement de demander aux employés de travailler le dimanche et également la nuit. Le projet divise. Qu’en est-il au juste ?

La ministre Marisol Touraine en parle

Selon la ministre de la Santé et des Affaires sociales, Marisol Touraine, le fait de travailler le dimanche devrait être volontaire et dans la mesure du possible, payé double. Pour elle, il ne faudrait imposer à personne de travailler le dimanche. Afin d’éviter les pressions, Marisol Touraine explique que chaque personne devrait pouvoir dire qu’elle ne veut pas travailler le dimanche, que ce soit à cause de la vie de famille, de projets à entreprendre ou tout simplement que la personne ne sent pas le besoin de s’imposer le travail dominical. « Permettre qu’il y ait plus de souplesse pour travailler le dimanche, je trouve que c’est une bonne chose parce qu’il y a des secteurs géographiques où des touristes pourraient acheter, et pas que des touristes. Mais le travail du dimanche a deux contreparties : le volontariat et une meilleure rémunération ».

Manifestation prévue le 16 décembre prochain

Par ailleurs, la ministre a également souligné le fait qu’on ne puisse pas imaginer qu’un salarié travaille le dimanche alors qu’il est payé au même prix qu’en semaine ! Quant aux salariés, ils n’hésitent pas à faire entendre leurs voix. Ils ne veulent pas travailler le dimanche et le déclarent bien haut et fort. Ils prévoient ainsi une grande manifestation le 16 décembre prochain, où ils soulignent que « La réussite de la dernière manifestation nous donne des perspectives. Il faut battre le fer quand il est chaud. ».

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer