Actualité

[Entrepreneuriat] Toulouse sacrée ville pour les auto-entrepreneurs

Une majorité de Français pense que Toulouse est la ville où il fait bon d’entreprendre…

Dynamique Toulouse

Dans le cadre du 21e salon des entrepreneurs, un sondage révèle que Toulouse serait la deuxième ville française la plus dynamique derrière Bordeaux.

Ce penchant pour la ville rose s’explique par les nombreuses initiatives prises pour promouvoir l’entrepreneuriat grâce aux aides offertes aux jeunes entrepreneurs telles que : les réseaux de pépinières, les hôtels d’entreprise, les formations et les suivi de projets etc. Le but étant de garantir à ces jeunes entrepreneurs, les meilleurs résultats possibles. 

Par ailleurs, la ville de Toulouse dispose d’un enseignement à vocation entrepreneuriale valorisé par les écoles comme la Toulouse Business School, qui accompagne une vingtaine de projets par an, soit plus de 300 étudiants devenus entrepreneurs grâce à cette initiative d’incubateur promotionnelle de l’entrepreneuriat.

En ce sens, la Chambre du Commerce et de l’Industrie de Toulouse a récemment annoncé que 5 000 nouvelles entreprises ont été créées chaque année dans le Grand Toulouse, soit près de 40 % du nombre d’entreprises qui ont vu le jour annuellement en Midi Pyrénées.

Malgré un contexte entrepreneurial jugé difficile pour un bon nombre d’entrepreneurs, le métier de chef d’entreprise conserve tout de même une très bonne image pour plus de 80% des sondés qui jugent que « réussir en tant que chef d’entreprise génère du respect et est une forme d’ascension sociale», toujours selon le sondage.

De nombreuses places encore vacantes !

Si l’agglomération est l’une des plus dynamiques de France, de nombreux espaces de bureaux restent néanmoins vides. 

C’est le cas de la zone franche urbaine (ZFU) de Bordelongue, avec ses immeubles neufs et bien visibles.

En effet, des dizaines de milliers de m2 de bureaux sont encore vides, si bien que l’on évoque le chiffre de 40 000 m2 à louer, sur un ensemble de 50 000 m2. 

Quant aux bâtiments situés à l’arrière et qui présentent des volumes plus réduits, ceux-ci ont trouvé preneurs avec des petits commerces de proximité, permettant aux salariés de bénéficier de services minimum.

L’adjoint du Maire de la ville toulousaine souhaite élargir cette dynamique grâce aux lancements de pépinières d’entreprises ainsi qu’au dispositif d’accompagnement renforcé économique qui boosterait les porteurs de projets.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page