Actualité

[Économie] Stratupsphère : une pépinière champêtre

Alors que la plupart des start-ups démarrent leurs activités dans la capitale, d’autres choisissent de s’installer dans des lieux plus calmes et originaux. Cependant, pour attirer les créateurs d’entreprises hors de Paris ou des grandes villes, les pépinières d’entreprises doivent faire preuve de créativité et se différencier de leurs concurrents. Stratupsphère, une pépinière localisée à la Ferté-Bernard dans la Sarthe, a su parfaitement jouer sur la différenciation pour se démarquer.

Beaucoup d’avantages

La Ferté-Bernard est une petite commune de 9 000 habitants à peine, rien à voir avec la plupart des grandes villes qui ont l’habitude d’accueillir les jeunes entreprises. Pourtant, il y a une multitude d’avantages pour les start-ups à s’installer dans les locaux de Stratupsphère, la pépinière d’entreprise qui a vu le jour dans cette petite ville. Julien Hering, un jeune entrepreneur, confie à ce propos, au journal Les Echos, ses impressions quant à son installation dans la pépinière : « Un environnement calme où l’on peut se concentrer sur le développement de l’activité». De plus, les entrepreneurs installés dans la pépinière peuvent profiter d’une relative proximité avec la capitale, qui se trouve à 160 kilomètres seulement.

Outre les avantages liés au lieu et au cadre de vie qu’offre la Sarthe, Stratupsphère promet aux start-ups installées, des avantages financiers importants. En effet, la première année, les bureaux sont offerts ainsi qu’un logement. Ce n’est qu’à partir de la deuxième année que les entreprises commencent à payer les locaux à hauteur de 25%. La troisième année les entreprises devront payer 50% et ainsi de suite jusqu’à payer la totalité à partir de la cinquième année.

Mais même à ce stade, les charges restent beaucoup moins importantes qu’à Paris par exemple, où les prix peuvent atteindre les 500 euros le mètre carré.

Des avantages exceptionnels donc mais qui font l’objet d’une légère contrepartie de la part des entrepreneurs qui se doivent « moralement » de rester dans la pépinière même si les entreprises se développent.

Des connections avec Paris

Afin de rester attractif jusqu’au bout, Stratupshère souhaite ne pas s’enfermer sur elle-même et développer des connections avec d’autres pépinières sur Paris mais aussi d’autres régions pour faciliter d’éventuels échanges entre différents projets et créer des synergies.

Des grands noms de la Net Economie tels qu’Adrien Aumont, co-fondateur de KissKissBankBank ou encore Renaud Guillerm, président de Vide Dressing, parrainent l’initiative de la pépinière pour apporter leurs soutiens. Adrien Aumont à notamment eu ces quelques mots à propos de Stratupsphère : « Enfin une réponse simple et appropriée en direction de jeunes entrepreneurs sans grands moyens et qui ont besoin de bureaux à long terme ». Preuve que l’idée a déjà commencé à séduire dans un contexte où les espaces disponibles pour accueillir les créateurs d’entreprise commencent à se faire rares.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page