Autres méthodesBusinessCréer

La start-up Marbotic lève 1,45 million d’euros pour s’étendre à l’international

Créée en 2012 dans la région bordelaise, l’entreprise Marbotic fabrique des jouets en bois connectés. Ce projet reliant des jouets traditionnels à des tablettes numériques vient d’effectuer une nouvelle levée de fonds dans le but de s’exporter à l’international et de se consacrer à ses projets tournés vers l’école.

La start-up éducative

Fondée par Marie Mérouze, cette start-up a pour but de développer des jouets connectés. Consciente de l’attirance des enfants pour les écrans, l’entrepreneuse s’inspire de la méthode alternative Montessori, et propose des jouets au look rétro connectés à des applications sur tablette pour favoriser une éducation interactive. A travers les Smart Numbers et les Smart Letters, les enfants apprennent à lire et compter via cette technologie brevetée. Cette alliance de matériau ancien et de technologie a encore une fois séduit plusieurs investisseurs publics et privés. La fondatrice a d’ailleurs présenté son projet au PDG d’Apple, Tim Cook, à Paris il y a quelques semaines.

La troisième levée de fonds 

L’entreprise vient de lever 1,45 million d’euros auprès d’investisseurs publics et privés. On compte notamment d’anciens cadres d’Acteon, Gilles Pierson à travers son fond Mirabelle SARL et Marguerite Fournié parmi les nouveaux investisseurs, ainsi que Michelin Développement. Les financeurs historiques de la start-up comme Bpifrance, la région Nouvelle Aquitaine et Arnaud Vinciguerra ont également répondu présent. Ce dernier explique qu’il considère Marbotic comme « un exemple du dynamisme français du secteur de l’EdTech, qui est en pleine expansion et présente de belles opportunités d’investissement ». Après un premier tour de table d’amorçage et un second de 250 000 euros en 2015, cette troisième levée de fonds va permettre à Marbotic de faire un pas de géant et de se consacrer à ses projets d’expansion internationale et de développement de ses technologies.

Deux objectifs pour Marbotic

Après avoir exposé ses produits aux salons internationaux de New York et Nüremberg en début d’année, Marbotic projette de s’exporter à l’étranger, où elle réalise 90% de son chiffre d’affaires (confidentiel). Le repérage de la start-up par la marque Apple et la dernière levée fonds représentent des atouts de taille qui vont permettre à l’entreprise d’atteindre cet objectif, en commençant par consolider les canaux de distribution des produits à l’international.
Le second objectif de l’entreprise concerne la spécialisation d’une partie de sa gamme de produits : l’éducation et les écoles sont la nouvelle cible de Marbotic, qui présente sur son site le témoignage enthousiaste de deux institutrices utilisant leurs produits. Une partie de la somme levée sera consacrée au développement commercial de la marque. Cette ambition est concrétisée par un premier contrat avec Heutnik, premier fournisseur de matériel scolaire hollandais. Le matériel scolaire et l’international sont donc la prochaine étape de cette jeune start-up.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page