[Société] Entrepreneuriat au féminin : la situation évolue

Même si l’entrepreneuriat par les femmes reste toujours très timide, il se trouve que la situation évolue doucement, mais sûrement. En effet, le virus de l’entrepreneuriat toucherait de plus en plus de femmes. Elles tirent leur motivation des réseaux d’accompagnement et le résultat joue sur une note très positive. 

Se forger une expérience professionnelle

Les femmes sont de plus en plus nombreuses à vouloir toucher à l’entrepreneuriat. Dans la plupart des cas, c’est un démarrage un peu lent qui finit par se révéler être un vrai succès. Pour preuve, Cécile Roederer a lancé en 2008 son concept « Smallable »- un grand magasin online regroupant plus de 350 marques chinées pour les 0-16 ans. « L’idée m’est venue, puis je me suis donné le temps de bien étudier le marché », explique-t-elle. En effet, même si l’envie d’empiéter sur le marché de l’entrepreneuriat lui démangeait depuis longtemps, elle a préféré attendre de se forger une expérience professionnelle avant de se lancer réellement. Pour Cécile, la clé du succès réside dans la communication ; savoir s’entourer et ne pas hésiter à parler de son business-plan. D’ailleurs, la start-up avait démarré dans son propre appartement avec l’aide d’une stagiaire et maintenant, elle occupe de beaux locaux à Paris. Son business a créé de l’emploi pour 27 personnes et touche les 10 millions d’euros de chiffre d’affaires.

Le salon des micro-entreprises à Paris

Le salon des micro-entreprises à Paris vient de se terminer. Et pour symboliser le succès rencontré par les femmes, la journée de mercredi a été placée sous le signe de l’entrepreneuriat au féminin. Lors de cette journée, d’autres créatrices ont eu l’occasion de parler de leurs expériences et de ce qu’elles auront accompli en tant que femmes entrepreneures. Viviane de Beaufort, professeur à l’Essec et également à la tête du programme « Entreprendre au Féminin », souligne que « les nombreux dispositifs d’accompagnement que les femmes ont à leur service, indispensable pour réussir sa création ». Toutefois, il se trouve que même si elles sont plusieurs à vouloir créer leur entreprise, les créateurs en France comptent seulement 30% de femmes. Enfin, pour encourager l’entrepreneuriat au féminin, le gouvernement s’est fixé comme mission de faire progresser de 10 points de taux de femmes entrepreneures et ainsi atteindre les 40% en 2017. Et ce, en leur facilitant l’accès aux financements et aux structures d’accompagnement.

Quitter la version mobile