Actualité

SBF 120 : les femmes à l’honneur !

Une étude faite par Les Echos montre la progression des femmes dans l’organisme de contrôle des sociétés.

Pour la semaine de l’égalité professionnelle, le journal Les Echos a publié un palmarès des entreprises du SBF 120, par rapport à l’importance qu’elles accordent aux femmes dans les instances dirigeantes.

Le classement, disponible sur le site data.lesechos.fr, place Orange en tête avec 28% de femmes au sein de son conseil et le développement de politiques de féminisation. La deuxième place est attribuée à Médica qui ne compte aucune politique de féminisation mais 34% de femmes au sein de son conseil. Virbac, un laboratoire de santé animale dirigé par une femme apparaît quatrième. Publicis est, quant à lui, le seul groupe du SBF 120 qui affiche un modèle de parité dans son organe de contrôle. En parallèle, les femmes représentent 55% des effectifs du groupe de communication.

La loi Zimmerman-Copé récolte ses fruits

Cette explosion de la féminisation des instances dirigeantes du SBF 120 anticipe la loi Zimmerman-Copé. Cette loi donne un quota obligatoire de 20% de femmes administratrices à partir de 2014 (puis de 40% à partir de 2017). Or, le CAC 40 affichait d’ores et déjà une moyenne de 28,2% de femmes administratrices. Les entreprises du SBF 120 rattrapent leur retard avec une moyenne de 26,2% de femmes dans leurs conseils. Mais les femmes restent minoritaires sur ces postes. Ainsi, dans les entreprises figurant aux classements, on ne retrouve que cinq femmes présidentes et une seule PDG. Et si neuf conseils dépassent le seuil de 40% de femmes, reste deux conseils ne comptant qu’une seule femme.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page