Actualité

[Économie] La saturation progressive du marché de l’e-commerce

Malgré la hausse des achats en ligne, les premiers sites de vente ne gagnent plus que 3%. Cela est dû à une réduction de la part du gâteau puisque Internet a connu une augmentation de 17% des sites marchands en ligne. Ainsi, une saturation du marché de la vente en ligne est à prévoir. 

Selon la Fédération de l’e-commerce et de la vente à distance (Fevad), le développement du e-commerce a ralenti au début de l’année 2014 et sa croissance n’est plus que de 11%. Au premier trimestre 2013, la croissance du secteur était de 16% et fin 2013 de 12,5% malgré les fêtes ; une période propice aux achats en ligne. Cette baisse de la croissance prouve que le marché de l’e-commerce arrive à maturité.

Toutefois, les opérations de transactions en ligne se sont développées de 15% en une année et force est de constater que le nombre d’achats enregistre une hausse de 10%. Les personnes achetant régulièrement sur Internet effectuent 6 achats en moyenne tous les 3 mois.

Par ailleurs, le nombre de cyberacheteurs a augmenté d’un million en un an et s’élève désormais à 34 millions. La croissance de l’offre est considérable étant donné qu’à la fin du premier trimestre, Internet enregistre 21 000 sites marchands en plus comparé à l’année d’avant. Ces nouveaux sites amplifient la concurrence sur la toile et diminuent le chiffre d’affaires pour chaque site.

Selon la Fevad, une quarantaine des meilleurs sites de vente en ligne, excepté Amazon, ont enregistré un accroissement de 3% de leur chiffre d’affaires, soit 1,3% de moins par rapport à l’année 2013. Les sites marchands qui se portent le mieux sont ceux qui proposent des produits de grande consommation ainsi que les e-commerçants BtoB.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page