Actualité

[Economie] La Saint-Valentin : Un marché sûr !

En ce jour du 14 février, fête des amoureux, la période se dit faste pour le marché des fleurs, des chocolats et autres gadgets en Occident ou ailleurs.

Le business de la rose et des chocolats

L’étude lfop démontre qu’un français sur deux aurait l’intention d’offrir un cadeau pour la Saint-Valentin, de quoi ravir les commerçants qui ont concocté pour l’occasion, l’arrivée de centaines de millions de roses importées notamment d’Amérique Latine, d’Afrique et des Pays-Bas. Au bout du compte, seulement une rose sur quatre commercialisée en France aurait fleurie dans l’Hexagone, mais les ventes ne semblent pas en être perturbées…

Christophe Alliot, co-fondateur du Bureau d’analyse sociétal pour une information citoyenne (BASIC) explique à ce sujet qu’ « A partir du moment où une grande partie des roses est vendue sur deux jours dans l’année, une gigantesque production doit s’organiser pour disposer de la quantité de fleurs nécessaires ».

Une journée donc, qui pèse fortement sur le marché international de « transmission florale » en Europe et en Amérique du Nord. 

Mais la tendance est tout autre en Asie…

Le chocolat chez les nippons

Depuis quelques années, l’Asie s’est ouverte au marché du chocolat.

Le Japon reste le premier consommateur de chocolat en Asie où l’estimation se fixe aux alentours des 8,5 milliards d’euros par an. La progression impressionnante de la consommation depuis ces dix dernières années au Pays du Soleil Levant s’explique notamment par une tradition de plus en plus présente. 

A la différence des occidentaux, les femmes japonaises ont pour tradition d’ offrir des cadeaux aux hommes matérialisés sous forme de jolies boîtes de chocolat. Ces potentielles clientes dépenseraient entre 3.000 et 15.000 yens par passage en caisse (soit d’une vingtaine à une centaine d’euros), d’après certains commerçants.

Par ailleurs, les chocolats offerts ne sont pas nécessairement destinés aux compagnons mais également aux collègues de travail ou aux supérieurs hiérarchiques, de quoi rendre jaloux plus d’un patron français…

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page