Actualité

Sage Business Index : la confiance des dirigeants recule

Selon la 4ème édition du Sage Business Index, la confiance des chefs d’entreprise dans l’économie continue d’afficher un recul et perd 5 points. Cette étude tend à montrer un recul particulièrement important dans la zone Euro alors que la perte de confiance dans l’économie mondiale semble moins affectée avec un recul estimé à 1,36 point.

Cette étude montre des résultats qui ne sont pas totalement inquiétants puisque la confiance demeure assez bonne pour leur activité à 6 mois même si en recul. Elle montre également que leur préoccupation reste : l’inflation et la hausse des prix de l’énergie et des matières premières

La France pessimiste

Les indicateurs montrent parfois des résultats surprenants puisque la France apparait comme plus pessimiste que des pays comme l’Espagne même si elle demeure devant le Portugal. En effet, la France recule à 38,08 points, (perdant près de 10 points de confiance), devenant ainsi plus pessimiste que l’Espagne à 40,27 points de pessimisme. L’Allemagne est également touchée et atteint après une chute de 7 points par rapport à février 2011, 44,04 points.

Des économies nationales qui apparaissent fragilisées

La précédente étude de mars affichait une perception de la santé des économies nationales meilleure puisque les entrepreneurs très négatifs et négatifs représentent 47% contre 37% des sondés en mars et que les positifs et très positifs recule à 20% contre 27% à la même date.

Avec cependant une hausse du chiffre d’affaires… 

Sur les 6 derniers mois, le chiffre d’affaires des entrepreneurs a cependant augmenté pour 31% d’entre eux et est resté stable pour 32%. De la même manière les effectifs semblent être pourtant peu touchés puisque pour 57% d’entre eux, ils sont restés stables et 25% ont même vu ces derniers augmenter. Seuls 15% les auraient réduis au cours des 6 derniers mois.

Analyse de l’auteur du Baromètre par Antoine Henry, Directeur Général de Sage en France « Pour que nos TPE et PME grandissent, les freins à la croissance sont nombreux. Pourtant, c’est d’abord par son chiffre d’affaires qu’une entreprise grandit. Pour relancer l’activité dans le contexte actuel, les efforts des entrepreneurs doivent se porter sur la diversification vers des secteurs potentiellement porteurs d’avenir et l’innovation dans les produits et les services, qui sont les plus puissants leviers de développement, avec la conquête de nouveaux marchés et l’export. Dans ce contexte, le numérique a un rôle essentiel à jouer. 54% d’entre elles pensent que le numérique est clef pour accroître leurs perspectives d’activité. Ce chiffre illustre l’importance prise par les technologies dans la vie quotidienne des entreprises : l’adoption facile et rapide de ces technologies par les usagers stimule une innovation rapide et continue. A ceci s’ajoute le potentiel des architectures Cloud, qui ouvre un champ d’utilisation très large et très novatrice sur tous types de devices : PC, Tablettes, Smartphones, Télévision. Les entreprises françaises l’ont visiblement compris, maintenant il leur faut investir, et si au niveau mondial, 21% des décideurs pensent investir dans les technologies pour améliorer leur efficacité, en France ils sont seulement 12% à l’envisager.»

L’étude en elle même

L’étudie a été faite par Sage sur une période allant d’avril à septembre 2012 auprès de 10 000 entreprises notamment en Europe et en Amérique du Nord,

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page