Actualité

[Economie] Un retour possible vers la croissance

GE Capital a publié hier sa dernière édition du baromètre CapEx concernant les intentions d’investissement des entreprises européennes. Ce qu’il faut retenir ? Les chefs d’entreprises français semblent reprendre confiance et entrevoient en 2014 l’année du renouvellement des investissements et la réindustrialisation.

De l’optimisme made in France

Les TPE et PME françaises sont plus audacieuses et positives que jamais. Leur indice de confiance est même au plus haut à 23% cette année, contre seulement 4% en 2013, réduisant ainsi l’écart qui les sépare des entreprises européennes. Et les intentions d’investissement en 2014 ont augmenté de 41% par rapport à l’année précédente. Patrice Coulon, Directeur Général Délégué de GE Capital France, analyse ces résultats : « Les entreprises françaises semblent avoir à cœur de regagner en compétitivité. Leurs intentions d’investissement s’inscrivent dans une dynamique positive et encourageante pour l’avenir. C’est une bonne nouvelle pour la France. ».

Des volontés d’investissements précises

Les investissements concerneraient principalement les biens d’équipement et les véhicules commerciaux avec des intentions en hausse de 42,7 milliards (+45%) pour le premier et 20,4 milliards (+13%) pour le second. Viennent ensuite les investissements pour tout ce qui concerne les équipements et matériels informatiques et de bureau. Ces financements ont pour but d’augmenter la productivité et l’efficacité des entreprises pour 55% des TPE-PME françaises interrogées. Et pour 35% d’entre elles, l’augmentation de la capacité de production est l’objectif majeur.
On note également que pour financer ses investissements, 84% des entreprises estiment que la meilleure solution est un financement par leur banque traditionnelle. Pour les autres, les financements par crédit-bail – ou leasing (19%) et par prêt bancaire classique (19%) sont envisagés.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page