Actualité

Retour des hotlines payantes

Les centres d’appels des opérateurs ont majoritairement migré vers les pays du Maghreb pour des raisons souvent de couts mais également du fait des dispositions de la loi Châtel, souvent jugées trop favorables ou trop contraignantes par les opérateurs.

Le nouveau gouvernement qui souhaite rapatrier ces centres d’appels en France discute actuellement des possibilités d’un tel retour. Ainsi, Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif, et Fleur Pellerin, ministre déléguée chargée de l’Economie numérique ont reçu hier (17 juillet) les représentants des opérateurs. 

Ils cherchaient notamment à « trouver un modèle économique qui soit plus créateur d’emplois et d’investissements ». Ainsi Bercy pourrait sacrifier des dispositions de la loi Châtel comme la possibilité de résilier son engagement de 24 mois au bout d’un an seulement en ne payant qu’un quart du reste du contrat.

Cette information révélée via Twitter par l’UFC Que Choisir pourrait conduire à rendre payant le temps d’attente de leurs hotlines. En contrepartie de ce rapatriement, il y aurait également une exigence de qualité et l’absence de serveur vocal.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page