Recrutement mobile : Cornerjob lève 19 millions de dollars

Cornerjob, leader du recrutement mobile pour l’emploi non-cadre en Europe, souhaite renforcer sa position de numéro un sur le vieux continent avant de s’étendre. La plateforme vient d’effectuer un tour de table de 19 millions de dollars auprès d’investisseurs français, italien ou espagnols tels que Northzone, Randstad Innovation Fund, e.ventures ou Samaipata Ventures. Cette somme porte son financement total à 54 millions de dollars depuis sa création en 2015.

La plateforme de recrutement mobile des postes non-cadres

Cornerjob voit le jour en 2015, fondée par Miguel Vicente, Gerard Olivé, Mauro Maltagliati et David Rodriguez. Son objectif : permettre aux entreprises de recruter plus facilement des profils jeunes et connectés afin de pourvoir leurs postes non-cadres. L’idée rencontre rapidement le succès et la plateforme demeure aujourd’hui numéro un dans son secteur en France, en Espagne, en Italie et au Mexique. Elle compte plus de sept millions de téléchargements et 500 000 offres d’emploi publiées par 150 000 entreprises. Désireuse de renforcer sa position de leader et de s’exporter, la jeune pousse vient de lever 19 millions de dollars, ce à quoi son PDG, David Rodriguez, a réagi : « Ce que nous avons accompli sur nos quatre marchés en Europe et au Mexique nous positionne en véritable partenaire stratégique pour les entreprises qui ont besoin de recruter : nous accélérons et simplifions le processus de recrutement pour les emplois non-cadre. Grâce à ces nouvelles ressources financières, nous allons proposer de nouveaux services pour augmenter le nombre d’utilisateurs, permettant aux entreprises d’accélérer et d’améliorer la sélection et le recrutement de nouveaux talents. »

54 millions de dollars de financement total

Depuis sa création en 2015, Cornerjob a fait du chemin. Suite à une première levée de fonds en série B effectuée en juillet 2016 qui s’élevait à 25 millions de dollars, la start-up vient de récolter 19 millions de dollars le 22 mai dernier. Levés notamment auprès de Northzone, Randstad Innovation Fund, e.ventures, Samaipata Ventures, Caixa Capital Risc, Sabadell Venture Capital, Mediaset Italia, Mediaset España, Groupe TF1, 5M Ventures, Media Digital Ventures, Augesco Ventures (Groupe Les Echos – Le Parisien et Roland Berger) et Azteca TV, ces fonds portent à 54 millions de dollars le financement de la jeune pousse depuis sa fondation. Le Groupe TF1, RTL Pôle Radio ou encore ClearChannel France assoient d’ailleurs la présence des médias français au capital de l’entreprise. Devenue leader sur ses quatre marchés principaux, Cornerjob ambitionne notamment de conquérir les États-Unis et d’autres pays européens.

Partenariat, recrutement et international à la clé

La start-up ne compte pas s’arrêter là. Son récent partenariat avec Ranstad confère à l’application la possibilité de gérer tout un processus d’embauche avec un Smartphone, depuis l’offre jusqu’à la fiche de paie. Les PME voient donc leur charge de travail diminuée lorsqu’il s’agit de recruter. La somme levée devrait par ailleurs permettre à la firme de s’étendre à l’international : les États-Unis figurent aux côtés de nouveaux marchés européens dans l’agenda de conquête de Cornerjob, qui devrait faire appel à de nouvelles recrues pour y parvenir. Des PME comme de grands groupes tels que Kiloutou, McDonald’s ou Tommy Hilfiger ont d’ores et déjà adopté cette plateforme.

Quitter la version mobile