[Web] Qwant s’attaque à Google

Le moteur de recherche Qwant s’offusque auprès du CSA de la publicité clandestine faite autour de Google à la radio et la télévision.

Une « publicité clandestine »

Les présentateurs et animateurs n’auront bientôt plus le droit de prononcer le mot « Google » à l’antenne ? C’est en tout cas ce que veut Qwant, un jeune moteur de recherche. Son cofondateur et président, Jean-Manuel Rozan, a écrit une lettre au Conseil Supérieur de l’Audiovisuel.

Il s’y indigne de la publicité gratuite dont bénéficie Google à cause des amalgames de la télévision et de la radio qui citent la marque dès qu’ils parlent d’un moteur de recherche. « Une telle référence unique et systématique au profit d’un seul acteur économique représente un message publicitaire dissimulé en faveur de cette société, au détriment de tous les autres moteurs de recherche existants » affirme un extrait de la lettre. Il rajoute aussi que Google a 95% de part de marché en France, et n’a donc pas forcément besoin d’une publicité supplémentaire.

Après Facebook et Twitter

Et il espère bien obtenir gain de cause en se référant à un cas similaire plutôt récent. « Il y a un précédent. Désormais, après un rappel à l‘ordre, tout le monde à la télévision fait référence aux « réseaux sociaux ». Et l’on sait très bien qu’on parle en fait de Facebook et de Twitter ». En effet, en 2011, le CSA avait traité ce cas, et interdit aux médias audiovisuels de prononcer le nom des marques Facebook et Twitter.

Qwant est un moteur de recherche français existant depuis un an, et qui s’est lancé depuis peu en Allemagne. Il se targue de traiter 2,5 millions de requêtes quotidiennes. Sa particularité réside dans le fait d’offrir plusieurs types de résultats pour une recherche. Son but est clairement de réussir à s’imposer sur le marché, et pour cela, Jean-Manuel Rozan a un autre argument : « C’est un vrai sujet de société. Le grand public est traqué, épié dans ses recherches. Il mérite de savoir qu’il existe des alternatives ». Pour l’instant, le CSA n’a toujours pas répondu.

Exit mobile version