BusinessDévelopperPays

Quels sont les pays où la motivation des jeunes entrepreneurs est la plus forte ?

Certains pays emploient des arguments de taille pour inciter les jeunes à entreprendre. Ils veulent les pousser à l’autonomie. Quels sont ces endroits ?

Les pays du Maghreb et de la diaspora

Les pays en voie de développement cherchent à dynamiser leur économie pour être plus compétitifs sur le marché mondial, notamment en exploitant les secteurs porteurs. Alors que de nombreux pays européens ainsi que les Etats-Unis peinent à se relever de la crise financière de 2008, l’Afrique se distingue par sa croissance économique (6.5 % d’augmentation du PIB en 2014 pour au minimum 17 pays). Les jeunes espèrent trouver un emploi grâce à la mondialisation qui touche le commerce extérieur. Les conditions restent donc favorables à l’entrepreneuriat avec des charges patronales et salariales moins importantes que dans d’autres états. Un élan favorable aux jeunes est par exemple ressenti dans les secteurs minier, pétrolier et des banques qui cherchent de nouvelles structures.

Les Etats-Unis et le Canada

Entreprendre aux Etats-Unis relève du défi quotidien. Le rêve américain reste accessible, mais seulement aux travailleurs. Les jeunes entrepreneurs doivent faire preuve de beaucoup d’énergie pour réaliser leur rêve. Les dirigeants encouragent les jeunes à se lancer et devenir leur propre patron. Plus qu’ailleurs, le gouvernement a adopté une politique d’investissement, d’emploi et de développement… L’avantage principal reste la rapidité pour effectuer les démarches nécessaires à l’entrepreneuriat. Il suffit de surfer sur la toile pour obtenir les autorisations nécessaires à la création d’une entreprise. Certains jeunes entrepreneurs américains n’hésitent pas à diviser leur rémunération pour augmenter le salaire de leurs employés et booster l’activité comme Dan Price à New-York.

Le Royaume-Uni 

Londres, carrefour de la finance et des échanges internationaux, est la ville la mieux placée pour l’implantation des entrepreneurs. Les jeunes ne manquent pas de montrer leur potentiel. Le dynamisme des Londoniens se remarque. Les démarches administratives sont simples. Les créations, reprises d’entreprise et autres projets y sont facilitées. Les jeunes anglais profitent des événements organisés, des manifestations pour augmenter leur notoriété et attirer des sponsors. Les start-up sont leur meilleur atout. Au Royaume-Uni, on fonce et on ne regarde jamais en arrière. On se rappelle le succès de Julian Rangers et de sa Socialsafe.

La France

Les jeunes français semblent de plus en plus attirés par l’entrepreneuriat. Malgré la pression fiscale et les difficultés administratives, l’engouement est réel. Créer son entreprise permet de lutter efficacement contre le chômage. Par ailleurs, de nombreux dispositifs sont mis en place pour aider ces jeunes à passer le cap : microcrédits, accompagnements et financements, subventions, aides régionales, etc. La France incite à entreprendre en métropole et dans les DOM-TOM.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page