Autres méthodesBusinessCréer

PayCar lève 1,3 million d’euros

Start-up spécialisée dans les solutions de paiement pour véhicules d’occasion, PayCar vient d’entamer une levée de fonds d’un montant de 1,3 million d’euros auprès du groupe BNP Paribas pour répondre aux enjeux de la concurrence.

Une Fintech à la française

Fondée en mars 2015 par deux entrepreneurs français, Vincent-Marty-Lavauzelle et Mike Waldman, la Fintech PayCar s’inscrit dans le secteur du paiement sécurisé des véhicules d’occasion. Offrant des services à haute valeur ajoutée pour les particuliers, la plateforme en ligne s’est spécialisée dans les solutions numériques de sécurisation des transactions. PayCar permet ainsi aux acheteurs et vendeurs de vérifier préalablement aux règlements la solvabilité et l’intégrité financière des particuliers, ce qui offre une alternative sérieuse au traditionnel chèque de banque. La Fintech française répond ainsi à un enjeu majeur sur le marché de la vente de véhicules d’occasion en termes de sécurité des moyens de paiement. L’entreprise s’est rapidement associée à différents acteurs du paiement sécurisé afin d’offrir à ses clients un moyen simple et transparent de vérifier en temps réel toutes les transactions. Le Crédit Mutuel Arkéa, Bpifrance, Payline ou encore Mangopay ont conclu des partenariats avec PayCar afin d’assurer la sécurisation des solutions de paiement proposées par le site. Les vendeurs disposent alors de la possibilité de s’assurer de la solvabilité des acheteurs, tout en profitant d’une souplesse d’utilisation optimale. Le site reste en effet accessible 7/7 et 24/24 à la fois pour le versement des fonds et le paiement des achats. Basé sur le même business model que PayPal, PayCar propose une ouverture de compte avec vérification pour tous ses membres.

Une levée de fonds de 1,3 million d’euros

Afin de répondre à ses besoins en termes de développement et lutter contre la concurrence, les dirigeants de la plateforme ont fait appel à plusieurs partenaires financiers. PayCar a annoncé une levée de fonds d’un montant de 1,3 million d’euros auprès du groupe BNP Paribas à travers ses filiales. Cette prise de participation au capital de la start-up fait ainsi suite au prêt octroyé en 2014 sous la forme d’une aide à la maturation de projets innovants ou AIMA de Bpifrance. La levée de fonds répond à des objectifs majeurs de l’entreprise en termes de positionnement sur les solutions digitalisées de paiement sur Internet.

Vincent-Marty-Lavauzelle confie « Cette levée de fonds a un double impact pour PayCar. Elle va nous permettre d’aller encore plus vite en nous structurant. Le partenariat avec BNP Paribas va également nous permettre d’accélérer l’adoption du service et notre croissance au niveau commercial. Notre objectif est d’imposer à terme PayCar comme un standard de paiement pour tous les véhicules d’occasion.»

Dans le but de remplacer le chèque de banque dans le règlement des transactions, PayCar envisage également de concurrencer les services de Serenipay. Propriété du groupe BPCE via sa filiale S-Money, Serenipay est une autre start-up à l’origine de la solution baptisée Dépopass. Les deux entreprises s’inscrivent sur la même niche du paiement électronique des véhicules d’occasion, et l’ouverture au capital de PayCar reste essentielle aux dirigeants. La Fintech envisage alors un partenariat étroit avec le groupe bancaire BNP Paribas, notamment en visant le secteur complémentaire des assurances pour voitures et du crédit à la consommation.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page