Paul-Loup Sulitzer en Belgique !

Après l’annonce de Bernard Arnault d’une demande de double nationalité c’est au tour de l’écrivain Paul-Loup Sulitzer de déclarer qu’il désirait s’installer en Belgique « d’ici la fin de l’année ». En cause, un entrepreneur belge, Frédéric Cornard, qu’il aiderait à créer sa start-up pour 16 mois.

Un projet l’ayant séduit 

Paul-Loup Sulitizer s’est ainsi déclaré « séduit par les projets dans l’immobilier et le secteur alimentaire » et qu’il pourrait apporter son « savoir-faire » et sa « connaissance des marchés » à la startup.

Pas d’évasion fiscale désirée ? 

Celui a tout de suite annoncé qu’il n’y avait pas de lien « avec une évasion fiscale » et a précisé qu’il était « profondément attaché à la France ». Il a ainsi affirmé : « Je n’ai pris cette décision ni pour des raisons d’évasion fiscale, ni pour en tirer un quelconque avantage financier, ni encore, et contrairement à d’autres, à cause de l’élection de François Hollande comme président de la République française ». La question demeure de la fiscalité qui lui sera applicable dans l’avenir… Bernard Arnault ayant lui bien affirmé qu’il désirait rester sous la fiscalité française.

Une terre plus propice aux entrepreneurs ? 

Depuis quelques semaines, il est tout de même choquant de noter que de nombreux entrepreneurs envisagent de partir à l’étranger et notamment dans les pays frontaliers tels que la Belgique ou le Royaume-Uni. Si François Hollande et son équipe se sont vite ravisés (et heureusement) sur le projet de loi, il est clair que la décision de proposer une taxation des plus-values de cession de part à plus de 60% en aura fait réfléchir plus d’un. Rappelons qu’ils sont exonérés aux Etats-Unis et à des taux bien plus faibles dans tous les pays d’Europe…

Exit mobile version