Actualité

[Etudes] Un patron de PME sur trois songe à se retirer

Hiscox, le spécialiste de la couverture du risque pour les professionnels, a mené une sixième étude annuelle sur « l’ADN d’un entrepreneur ». L’assureur a ainsi effectué un sondage sur 3500 patrons de petites et moyennes entreprises dans l’Europe et les États-Unis. Cette analyse a permis d’arriver sur une conclusion plutôt favorable aux grandes entreprises, soit en une amélioration intéressante du chiffre d’affaires contre une situation plutôt délicate au niveau des très petites entreprises. Gros plan sur les résultats.

Même si l’étude démontre qu’il y a eu une belle progression au niveau du chiffre d’affaires des PME, il se trouve qu’un patron sur trois songe déjà à la retraite anticipée. En effet, ils sont au moins 44% à envisager de se retirer dans les cinq ans à venir. Ce pourcentage justifie le choix des plus de 60 ans, ce qui est tout à fait normal, mais il se trouve que plus de 37% d’entre eux ont moins de 40 ans. Par ailleurs, nous apprenons que la question « êtes-vous heureux dans votre travail ? » ne fait pas l’unanimité- seulement 27% des patrons affirment être globalement heureux dans cette fonction. Un chiffre qui se replie comparé aux 39% d’il y a deux ans. De cette étude ressort également la différence entre les patrons français et les patrons allemands. Les patrons de PME françaises sont au moins un sur quatre à vouloir travailler plus longtemps, contre un sur dix pour les patrons allemands.

Enfin, nous apprenons que le départ à la retraite est cité comme option de sortie la plus sûre. Les chiffres démontrent que presque la moitié des personnes interrogées qui voudraient se retirer des affaires souhaiterait également mettre la clé sous le paillasson. Hors de question donc de déléguer ou de continuer le business- pour eux, le départ du patron est l’écho de la fermeture définitive de l’entreprise. Bronek Masojada, le président-directeur général de Hiscox nous explique « Les conclusions de l’étude montrent que le courage et la détermination dont ont fait preuve les patrons de petites et moyennes entreprises ces dernières années portent leurs fruits. Ce constat est particulièrement visible au niveau de la performance des PME créées pendant la récession, qui semblent jouer un rôle majeur dans la reprise économique. Il s’agit d’un signal fort, non seulement pour les patrons de PME, mais aussi pour ceux qui sont liés à ce secteur, des dirigeants politiques aux universitaires. ».

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page