Actualité

Pas un euro de plus de dette : l’engagement d’Hollande

Lors de sa visite au Salon de l’Automobile, vendredi dernier, François Hollande a affirmé à la presse qu’il n’y aurait « pas un euro de plus » de dette à la fin de son quinquennat.

«Nous avons eu 600 milliards d’euros de dette supplémentaire durant le précédent quinquennat. Moi, l’engagement que je prends, c’est qu’il n’y ait pas un euro de plus à la fin de mon quinquennat […] Nous commençons un processus qui est celui du redressement et du désendettement», a précisé le chef de l’Etat à propos du budget 2013, présenté le jour même en conseil des ministres.

«Je veux aussi que les taux d’intérêt soient les plus faibles possible pour qu’il y ait un encouragement à l’investissement et à la consommation», a ajouté François Hollande, précisant que le budget reposait sur «une stabilité absolue de la dépense» tout en mettant une «priorité à l’éducation, au logement et à la sécurité».

«Nous demandons un effort aux grandes entreprises, mais, les PME ne seront à aucun moment touchées par quelque mesure que ce soit», a affirmé le président de la République. Concernant les ménages, l’effort fiscal sera «sur ceux qui ont le plus, les 10% des Français les plus aisés».

Le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, a déclaré un peu plus tôt qu’il s’agit d’un «budget de combat pour la justice sociale, pour la croissance, la préparation de l’avenir». Cependant, l’ancienne ministre des budgets, Valérie Pécresse, a estimé au contraire qu’il «augmentera le chômage et ne ranimera pas la croissance».

Par ailleurs, François Hollande, s’est engagé à soutenir la «compétitivité» du secteur de l’automobile actuellement en grande difficulté, précisant que cela ne dépendait «pas simplement du coût du travail mais de tout ce qui peut soutenir l’innovation et le dialogue social».

«Ma présence au salon, c’est une promotion, un encouragement pour tous les constructeurs Français qui innovent, cherchent, inventent des nouveaux styles, des nouveaux moteurs, et l’Etat continuera à les appuyer» a assuré le président français.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page